Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Culture

Il apparaît devant le public le dimanche gras d’habitude, mais déjà ce vendredi, 3 jours avant, Vaval se présente sur les réseaux sociaux. Vaval est dans l’air du temps !

On ne sait pas si c'est le Vaval officiel, parce que depuis quelques années les concepteurs n'osaient pas s'attaquer aux politiques...  On se demande pourquoi ?

Il semblerait que ce Vaval soit le  « Professeur Tournesol ». Appelation dont on a baptisé Louis Boutrin, le conseiller exécutif de la CTM, en charge des transports. Les lunettes sont style Superman.

Son doigt levé symboliserait le bras d'honneur d'Aldred Marie-Jeanne adressé à un badaud qui l'avait interpellé grossièrement lors de la fête patronale de la commune de Sainte-Luce.

Et le Vaval porte dans l'autre main le TCSP...

Quand à la boussole dans la main droite : est ce le symbole d'un peuple qui cherche son courage ?

Réponse après le Carnaval !

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

« Dis-le aux étoiles », dix nouvelles qui explorent nos vies au pays (gwada et nina) dont l'une parle de la difficulté d'être journaliste dans un petit pays. L'auteur l'a appelé « petit pays ».

Le Centre culturel Simon Bolivar, au centre ville de Kingston, rend hommage au libérateur du Venezuela et héros national, qui a rési

Makadanm Street revient dans la capitale après les mois d’activité de 2009 dans le carré vert de la rue François Arago et avant, rue Garnier Pagès.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »