Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Après la défaite de Garcin Malsa, ancien maire de Sainte-Anne, battu par une liste sur laquelle figure un homme qui revendique sur Facebook son choix politique Front National, le silence des femmes et hommes politiques de Martinique pèse aussi lourd que la honte qui a envahi une partie du pays. Robert Saé, militant anticolonialiste , brise le silence et fait entendre sa solidarité à Garcin Malsa, un homme qui a défendu depuis toujours l'environnement, les terres et plages de Martinique, convoitées par les requins de l'immobilier.

LETTRE DE ROBERT SAE A GARCIN MALSA

Cher Garcin,

Je t’avoue que j’ai eu beaucoup de peine lors de la proclamation des résultats des élections. Mais, quand j’ai observé la sérénité avec laquelle tu réagissais, la confiance que nous avons tous dans la victoire décisive vers laquelle nous marchons a vite éclipsé l’émotion.

 NON ! Cher camarade, cher ami, LE LION DE SAINTE-ANNE N’EST PAS TOMBE !

La citadelle de Sainte-Anne constituait un enjeu majeur pour les spéculateurs qui se brisaient les dents sur le travail mené par les écologistes souverainistes qui tenaient la mairie. Les agents du colonialisme écumaient de rage en voyant chaque jour le drapeau Rouge-Vert-Noir flotter majestueusement à l’entrée de la ville et sur le fronton de l’hôtel de Ville. Les  agents du Front National, aujourd’hui démasqués, les membres de la classe dominante et leurs affidés ont organisé de longue date cette attaque qui leur a permis de conquérir cette position là.

Voila qui vient nous rappeler le poids de l’argent et de la corruption particulièrement dans une société en crise où la précarité et le chômage fragilisent les plus faibles !

Voila qui nous rappelle la hauteur de vue et le courage de ton équipe et de toi-même qui avez préféré prendre les mesures essentielles et refusé la facilité du clientélisme.

Voilà qui rappelle aux anticolonialistes les limites de l’utilisation des institutions et du système électoral créés et contrôlés par la bourgeoisie occidentale.

Heureusement que le  « vieux lion » visionnaire et son équipe avait établi des protections internationales, dépassant l’Etat colonial, pour protéger notre joyau.

Heureusement que « le vieux lion » reste Conseiller général de la ville de Sainte-Anne jusqu’en 2015 !

Heureusement que 1335 Saintannais et Saintannaises ont dit qu’ils approuvaient cette politique d’avenir !

Heureusement que le MODEMAS a formé un bataillon de jeunes cadres prêts à se mobiliser au côté du peuple pour s’opposer aux saccages dont rêvent les spéculateurs !

Cher Garcin,

Si certains, pour des raisons bassement politiciennes ou personnelles ont cherché à te poignarder dans le dos, sache que nous  sommes, plus que jamais,  à tes côtés,  pour défendre notre pays et notre peuple et pour  construire un avenir meilleur !

01 /04 /2014

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

A la veille des élections municipales, tous les coups sont permis.

Que peut-on demander à un élu, à un Parlementaire pour qui on a voté, sinon de s’occuper de la vie du pays, des réalités quotidiennes de ses électeurs ?

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »