Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'information judiciaire pour «escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics en bande organisée », concernant le CEREGMIA (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée),  devrait être ouverte aujourd'hui 4 avril ou lundi. Un juge d'instruction sera donc en charge de cette affaire qui depuis des années pollue l'ambiance à l'Université Antilles-Guyane.  Ces derniers mois des mails injurieux envoyés à la présidente de l'UAG qui a porté plainte suite au rapport de la Cour des Comptes, ont soulevé la colère des enseignants et étudiants. Le 22 mars dernier, ils se sont rendus au Palais de Justice où le Procureur de la République, Eric Corbaux, a reçu une délégation et rassuré sur la volonté du parquet de rendre la justice, sans pression. De nombreuses lettres ont été envoyées à la Ministre de la Justice. Nous publions ici celle des de la Société des Hispanistes Français de l’Enseignement supérieur.

shf-libero-cnu14_courrier_mesr_mence-caster.pdf

Photo : Eric Corbaux, Procureur de la République.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Un juge d'instruction a été saisi ce matin, mercredi 9 avril, pour diriger l'affaire du CEREGMIA, le laboratoire de recherches de l'Université Antilles Guyane.

Le rapport de la Cour des Comptes qui révèle une utilisation plus que suspecte de l'argent public par le CEREGMIA (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique

Le rapport de la Cour des Comptes qui constate de nombreuses irrégularités dans la gestion du CEREGMIA  (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Info

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le journal Jamaica Observer informe qu'un navire de croisière MSC Meraviglia comptant plus de 4500 passagers et plus de 1600 membres d'équipage s'est vu hier mardi 25 f

Un message a circulé d’abord sur WhatsApp, avant de s’échanger sur Facebook.

La séance plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique de ce mois de février, quelques  jours avant le Carnaval, a été l’occasion d’un échange troublant

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants.

On sétonnait de ne pas le voir lors de certains évènements au pays, le Député Jean-Philippe Nilor rassure.

Pages

1 2 3 4 5 »