Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'information judiciaire pour «escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics en bande organisée », concernant le CEREGMIA (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée),  devrait être ouverte aujourd'hui 4 avril ou lundi. Un juge d'instruction sera donc en charge de cette affaire qui depuis des années pollue l'ambiance à l'Université Antilles-Guyane.  Ces derniers mois des mails injurieux envoyés à la présidente de l'UAG qui a porté plainte suite au rapport de la Cour des Comptes, ont soulevé la colère des enseignants et étudiants. Le 22 mars dernier, ils se sont rendus au Palais de Justice où le Procureur de la République, Eric Corbaux, a reçu une délégation et rassuré sur la volonté du parquet de rendre la justice, sans pression. De nombreuses lettres ont été envoyées à la Ministre de la Justice. Nous publions ici celle des de la Société des Hispanistes Français de l’Enseignement supérieur.

shf-libero-cnu14_courrier_mesr_mence-caster.pdf

Photo : Eric Corbaux, Procureur de la République.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Un juge d'instruction a été saisi ce matin, mercredi 9 avril, pour diriger l'affaire du CEREGMIA, le laboratoire de recherches de l'Université Antilles Guyane.

Une femme martiniquaise, Corinne Mencé-Caster,  compétente, respectée, admirée de celles et ceux pour qui elle travaille honnêtement, les étudiants, est attaquée pour son courage

Que peut-on demander à un élu, à un Parlementaire pour qui on a voté, sinon de s’occuper de la vie du pays, des réalités quotidiennes de ses électeurs ?

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »