Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Des questions se posent régionalement et internationalement après l’arrestation du journaliste grenadien Hamlet Mark, qui a été placé en détention par la police, alors qu'il couvrait jeudi une manifestation publique organisée par les partisans du NPD (Nouveau Parti démocratique), principal parti d'opposition à Saint-Vincent-et-les- Grenadines. 

Hamlet Mark qui dirige « Caribupdate News Services » est également un conseiller du gouvernement de Keith Mitchell à Grenade. Il est sorti de garde à vue jeudi après-midi, après environ six heures de détention. Aucune accusation n'a été retenue contre lui, mais il aurait été contraint d'écouter les accusations de la police selon lesquelles il aurait attaqué le Parti Travailliste Unitaire (ULP).

Mark est connu pour avoir effectué plusieurs voyages à St Vincent au cours des dernières semaines, pour couvrir les élections générales et les développements qui ont suivi, y compris les manifestations actuelles.

L'opposition néo-démocrate a accusé l'ULP de tricherie pendant et avant les élections générales du 9 décembre 2015, et d'avoir distribué 10 millions $ à ses partisans pour les corrompre et les inciter à voter pour l'ULP.

Le NPD s’est également plaint que des centaines de partisans de l'ULP on été enregistrés à tort dans les circonscriptions où ils ne vivent pas ou n’ont pas vécu pendant la période légale nécessaire. Mais l’accusation la plus grave concerne les urnes qui auraient été trafiquées, après avoir été descellées et laissées une nuit dans un poste de police.

Mercredi, la police a arrêté et placé en détention neuf manifestants dont quatre ont été inculpés pour rassemblement illégal, évoquant une loi qui interdit toute protestation ou réunion publique à moins de 200 mètres d'un ministère.

Le journaliste Hamlet Mark filmait la réaction de la police lors de la dernière manifestation jeudi dernier, quand un officier supérieur a ordonné qu'il soit placé en détention. Il aurait filmé cet officier de police la veille, en train de procéder à l’arrestation de Luzette King, un partisan du NPD. L'officier de police a apparemment jugé que d’avoir été filmé constitue une infraction et a ordonné l’arrestation du journaliste, qui a suivi sans résistance les policiers jusqu’au commissariat situé à quelques encablures.

Sa caméra, son micro et le reste de son matériel saisis par les policiers lui ont été restitué lors de sa libération. Comme la plupart des personnes arrêtées, il a déclaré avoir été insulté par des policiers lors de sa garde à vue et avoir été accusé d’être anti-ULP et de mettre le gouvernement en difficulté. Avec la même violence verbale il a lui été signifié que sa présence lors de la manifestation n’était pas souhaitée.

Selon des sources locales, Mark aurait eu plus de chance que trois manifestants qui ont été tellement malmenées pendant leur détention qu’ils ont du se rendre à l'hôpital. Un homme aurait eu des côtes cassées.

L'ULP a remporté les élections du 9 Décembre dernier pour un quatrième mandant, obtenant 8 des 15 sièges de parlementaires. Le NPD a remporté les 7 sièges restants et conteste les résultats devant les tribunaux.

La manifestation marquée par la répression policière a eu pour conséquence d’augmenter le nombre de manifestants pour la 28ème journée.

L’arrestation du journaliste Hamlet Mark, qui n’avait jamais été inquiété lors d’un déplacement professionnel, met en cause la liberté de la presse à Saint-Vincent-et-les Grenadines, au moment où les protestations se poursuivent dans la capitale, Kingstown.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

« La Martinique avance » : qui ne l’a pas lu ? Bloqués par les embouteillages sur les routes de Martinique, les automobilistes sont condamnés à les voir.

Serge Letchimy, au nom du Conseil Régional de Martinique, salue la reconnaissance de l'Etat palestinien par l'Assemblée Nationale française.

Le président haïtien, Michel Martelly, et les présidents du Parlement et du pouvoir judiciaire, ont signé un accord pour éviter un vide parlementaire au pays.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La solidarité pour les soignants ne fait pas défaut dans nos régions dites outre-mer, face à la pendémie du Coronavirus.

Alfred Marie-Jeanne a pris contact avec le gouvernement cubain pour concrétiser l’arrivée en Martinique de médecins cubains, en renfort au Centre Hospitalier Universita

Cinq organisations syndicales du secteur hospitalier ( la CGTM, la CDMT, FO, l'UGTM, l'USAM) se mobilisent pour exiger des moyens, pour faire face à l'augmentation cons

Pages

1 2 3 4 5 »