Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Premier ministre de Trinidad-et-Tobago, Kamla Persad-Bissessar, a proposé son pays pour accueillir le secrétariat du Traité sur le commerce des armes des Nations Unies (ATT). Prenant la parole au sommet de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) à Cuba,  qui a pris fin hier, la chef du gouvernement trinidadien a justifié son offre « parce que nous croyons qu'il serait dans l'intérêt de la communauté internationale dans son ensemble, d'avoir le secrétariat situé dans la région des Caraïbe. » 

Kamla Persad-Bissessar a déclaré que le Traité sur le Commerce des Armes (TCA) représente une étape importante dans l'effort mondial vers la maîtrise des armements. « Trinidad-et-Tobago et les membres de la CELAC ont travaillé sans relâche pour arriver à la conclusion réussie des négociations et nous avons maintenant la responsabilité de la ratification et de la mise en œuvre des dispositions du traité. »

«Notre signature et la ratification du traité démontrent notre engagement à lutter efficacement contre le commerce international des armes légères, dans le cadre du plus grand effort pour protéger nos collectivités contre la perte injustifiée de vies innocentes, qui résulte de telles armes qui  tombent entre les mains d’organisations criminelles et autres éléments indésirables. Elle a ajouté que tous les pays ont un intérêt à la mise en œuvre effective de l'ATT.  Nous avons les ressources, tant humaines que physiques et la volonté politique d'assurer un bon fonctionnement du secrétariat. » 

Persad-Bissessar a déclaré que son pays a pris note de l'impact négatif du commerce illicite des armes légères et de petit calibre dans la Communauté des Caraïbes entière (Caricom) : «Notre situation géographique a augmenté notre vulnérabilité au commerce illégal l'armes et des stupéfiants ainsi que d'autres crimes transfrontaliers. L'emplacement du secrétariat du Traité sur le commerce des armes dans notre région pourrait aider les Etats concernés par la mise en œuvre des dispositions.»

«Nos partenaires internationaux doivent respecter le principe de la répartition géographique équitable dans la localisation des grandes organisations internationales qui a été préconisé pour les pays en développement, à l'ONU » a-t-elle déclaré, notant qu'un nombre disproportionné de grandes institutions mondiales se trouvaient déjà dans les pays développés, « ce qui est contraire au principe de la répartition géographique équitable. Les pays en développement continuent d'apporter une contribution significative à la paix internationale et au développement et aucun pays ou région ne doit avoir un monopole sur l'organisation des institutions mondiales. »

« Trinidad-et-Tobago s’engage à mettre en place l'infrastructure nécessaire au bon fonctionnement du secrétariat du Traité sur le commerce des armes», a déclaré Persad-Bissessar.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Dans un message de nouvel an à la population de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), le Secrétaire général, l'Ambassadeur Irwin LaRocque, a  déclaré que le mouvement d

Dire que le climat politique actuel en Martinique est détestable, c'est un euphémisme.

Le groupe a été lancé sur Facebook par quelques indignés et il a gonflé rapidement, au fils des jours.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »