Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Social

Vendredi 27 juin 2014 des manifestants ont marché jusqu’à la tombée de la nuit pour protester contre la mauvaise gouvernance et la corruption. A l’appel du syndicat Joint Trade Union Movement (JTUM), ils ont plusieurs fois fait le tour du bâtiment du Gouvernement, dans la capitale Port of Spain.

Le dirigeant du syndicat, Ancel Roget,  a rappelé aux travailleurs le message biblique qui a conduit à la chute de Jéricho. Un commandement biblique selon lequel les murs de Jéricho tombèrent, après qu'on en eut fait le tour sept jours durant.

                                                              


Il a ajouté « «Je tiens à leur rappeler que nous avions fait une marche similaire il y a quelques années et nous savons quel a été le résultat. » Une référence à une manifestation pendant laquelle les travailleurs avaient fait le tour du Parlement et du siège du gouvernement de Patrick Manning qui, peu de temps après, a perdu l’élection générale en 2010.

                                                                

           

D’autres organisations, dont le puissant syndicat des travailleurs pétroliers (OWTU), ou le Syndicat des travailleurs des communications (CWU), ont participé à ce mouvement qui a rassemblé bien au delà des syndicats

Les barrières métalliques autour du bâtiment, et l’important dispositif policier n’ont pas dissuadé les manifestants. Ancel Roget  a déclaré «Nous allons marcher autour du bâtiment sept fois, ni plus, ni moins. »

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le syndicat CGTM de l'électricité appelle à la grève en Martinique.

Ce mardi 6 mai, le secrétaire général de la CSTM, Bertrand Cambusy comparaîtra au Tribunal de Fort-de-France,  à 9 heures,  devant le juge de l'exécution.

La réaction d'un syndicat de journalistes après le lynchage médiatique des salariés d'Air France, ne peut que rassurer sur ce qui res

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »