Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'Association de la fonction publique (PSA) a appelé vendredi le Premier ministre Kamla Persad Bissessar à faire une déclaration définitive en ce qui concerne l’organisation du carnaval l'année prochaine, à la lumière de la menace du virus Ebola. 

«Je demande au premier ministre de faire une déclaration définitive sur la santé et la préparation du pays pour Ebola. » a déclaré Duke Watson. « Vous devez être en mesure de décider. Il y a 1,3 millions de personnes qui vivent ici, ce ne sont pas un tas de satans avides d’argent qui ne pensent qu’au Carnaval. Les satans qui ne parlent que de Carnaval, ne se soucient pas de la santé. »

Duke, qui a invité les travailleurs du public à une manifestation près de l'aéroport international de Piarco, a également appelé à la démission du ministre de la Santé, Dr Fouad Khan, à cause de sa gestion d'Ebola. Trinidad-et-Tobago a déjà mis en place une interdiction d’entrée pour les voyageurs en provenance des  trois pays d'Afrique de l'Ouest – le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée - touchés le virus.

Plus tôt cette semaine, le ministre de la Sécurité nationale Gary Griffith et le ministre des Arts et du Multiculturalisme, Dr Lincoln Douglas, ont déclaré qu'il n'y avait aucun plan prévu pour annuler ou reporter le carnaval 2015, en dépit de la menace du virus Ebola. «Nous n’avons pris aucune décision de reporter ou d'arrêter le Carnaval » a déclaré Lincoln Douglas, tandis que pour Gary Griffith, « il n'y a pas de lien entre le carnaval et le virus Ebola.»

Duke Watson accuse le gouvernement de n'avoir pas mis en place des mesures pour faire face à une possible victime Ebola arrivant dans le pays pendant le carnaval. Pour lui, c'est un dernier exemple d’incompétence du ministre de la Santé. « Je ne sais pas ce que pense le ministre de la Santé, mais une vie est une vie. Une vie perdue est inestimable et une génération pourrait être perdue à jamais ». Pour Duke,  le ministre de la Santé ne montre « aucune compassion envers une possible victime. »

Le président de l’association des travailleurs de la fonction publique a a allégué que, plus tôt cette semaine un ressortissant libérien a passé la nuit à Trinité-et-Tobago et qu’il a été  « laissé à gambader, à monter et descendre dans la ville, faire ce qui lui plaisait ... et pourtant nous avons un ministre de la Santé qui dit à la nation qu’il est prêt. »

Trois chefs d’orchestre de groupes de carnaval ont annoncé cette semaine, qu’ils accepteront toute décision prise par le ministère de la Santé, de retarder les célébrations du carnaval 2015, comme mesure possible, pour prévenir la propagation du virus mortel Ebola. 

Pour Wayne Hanooman,  chef d’orchestre de "Trini Fever Crew Productions", la menace posée par le virus Ebola est « extrêmement grave » et le pays, en raison de sa petite taille, ne peut pas se permettre d'avoir un seul cas du redouté virus. « Ebola est une chose sérieuse et si nous devions avoir un cas, ce serait une affaire grave »

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Tout a été fait pour que les grosses affaires de détournements de fonds du CEREGMIA ne soient pas sur la place publique.

Les chefs religieux ont, ce vendredi, appelé l’environnementaliste, le Dr Wayne Kublalsingh a arrêter sa grève de la faim.

Cuba a autorisé la construction de la première nouvelle église catholique du pays en 55 ans,  a déclaré ce lundi l'église.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Cinq organisations syndicales du secteur hospitalier ( la CGTM, la CDMT, FO, l'UGTM, l'USAM) se mobilisent pour exiger des moyens, pour faire face à l'augmentation cons

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

Pages

1 2 3 4 5 »