Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le TCSP qui n’en finit plus d’être opportunément essayé, a été mis en circulation sur les routes où les travaux commencés depuis nanni-nanan ne sont toujours pas achevés. Puisque le ridicule ne tue pas et que les citoyens sont de plus en plus pris pour des moutons, allons-y donc gaiement. Le TCSP utilisé comme dernier gadget à la mode pour influencer le vote des Martiniquais a souffert dans les rues inadaptées de Fort-de-France. Il est interdit de rire, on vous dira que c’était un essai et peut-être : i bon kon sa !  

Tel un âne maltraité par son maître, le TCSP refuse d’avancer. Depuis maintenant 15 ans qu’on pose sur son dos toutes les manipulations politiques possibles et inimaginables à transporter chez les électeurs, il n’en peut plus, ça commence à être trop lourd. Hier devant la majestueuse bibliothèque Schoelcher, c’était la honte : Le bus a été stoppé, les techniciens ont découvert que le passage est trop étroit, il va falloir reculer le trottoir. Peut-être qu’en poussant ainsi les passants dans la bibliothèque, les livres seront plus souvent ouverts, les télés éteintes et les citoyens moins endormis !

Pa pran dlo manniok pou lèt

Au giratoire de Croisée Manioc, le TCSP devient le Transport des Couacs sur la Place : Le bus dont le plancher est très bas touche le bitume à cause d’un dénivelé, les travaux étant en cours.

Les bus devant servir à permettre aux responsables politiques de la Région de gagner les élections à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), il va falloir maintenant ajouter un coût de réparations. Mais quand on veut gagner on ne compte pas, surtout quand c'est le contribuable qui paie. 

En lisant le quotidien  on se souvient que celui qui va gérer les bus est un élu PPM, Alex Cypria. Parlait-il au nom du maire dont il est le conseiller municipal ou en sa qualité d’heureux chef d’entreprise, quand il s’adressait à la presse en ce jour de test-gag ?

« Ces tests permettent de noter toutes les améliorations à apporter », indique Alex Cypria, président de la CFTU, exploitant des bus à haut niveau de service. « C'est un produit nouveau sur le territoire, qui modifie la manière de se déplacer. Nous sommes d'ailleurs en train d'étudier un abonnement parking-bus à des prix très bas. Nous travaillons également sur des projets de parkings supplémentaires. » Et, pour ce qui est de la mise en circulation de ces bus, une date peut-être ? Un sourire dubitatif, mais pas de réponse du président de la CFTU. » (France-Antilles 20/11/2015)

15 ans de promesses, 15 ans de bel pawol initil et les Martiniquais continuent à s’étouffer dans la pollution et l’énervement provoqués par les embouteillages. Seuls les concessionnaires de véhicules et les gros mordants vendeurs d’essence y trouvent leur compte. C’est à croire que les élus sont payés pour les enrichir et nous détrousser.  

Lisa David

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le cri est apparu sur Facebook où son auteure Karine Varasse, une jeune femme martiniquaise de 40 ans, fait le buzz ce matin.

Au Port de Fort-de-France hier soir, une soixantaine de militants écologistes ont été violemment bousculés, trainés par des gendarmes déchaînés. Ces militants n'étaient

Le « Comité Citoyen Marine Déwô » qui s’est constitué dès l’annonce de la venue de Marine Le Pen en Martinique pour son « opération

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »