Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Notre article du 18 mars révélant la proximité étonnante, sinon inquiétante pour l’indépendance de la presse, constatée sur la page d’accueil du site de la Ville de Fort-de-France, a provoqué, au moins en apparence, une séparation entre les médias « partenaires » et le PPM, parti au pouvoir dans la capitale. Nous rappelions les synonymes du mot partenaire : Acolyte, adjoint, allié, associé, camarade, complice, collègue, second, etc... Les médias partenaires ont disparus.

Le 18 mars dernier, en visitant le site de la ville de Fort-de-France, nous avions eu la surprise de trouver parmi ses partenaires, aux cotés de la Région, la Chambre de Commerce, ou le Comité Martiniquais du Tourisme, une liste de médias locaux : Martinique 1ère, RCI, France-Antilles, People Bo Kay, Politiques Publiques, KMT et Zouk TV. Le maire de la capitale, Didier Laguerre, contrairement à certains élus, n’a pas voulu jouer au petit dictateur, il a fait supprimer ce mélange, indigeste pour une démocratie qui se respecte.
Image insolite et liberté de la presse «Partenaires» de la mairie de Fort-de-France | Free Pawol

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Président du Conseil Régional, Serge Letchimy, aura du mal à calmer ses troupes, tellement il a accepté leurs excès depuis son él

Une visite sur le site de la Ville de Fort-de-France et une image insolite a attiré notre attention : Dans la rubrique « Partenaires » on trouve : L'Union Européenne, le Conseil Ré

La lettre de Josette Manin, présidente du Conseil Général de Martinique, adressée au Député Jean-Phlippe Nilor qui l’a rendue publiq

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »