Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Face à la chute démographique, face au constat d’une dénatalité accrue avec une perte de 1200 personnes par an, toujours trop élevée, Serge Letchimy décide de lancer un appel à projet Migration Retour pour tout jeune de moins de 35 ans, partout dans le monde qui souhaite faire un retour au pays.

                                                      

« Migration retour »

 

Budget régional 2015 -

Serge Letchimy propose un amendement pour le retour au pays

des jeunes martiniquais porteurs de projets

 

Face à la chute démographique, face au constat d’une dénatalité accrue avec une perte de 1200 personnes par an, toujours trop élevée, Serge Letchimy décide de lancer un appel à projet Migration Retour pour tout jeune de moins de 35 ans, partout dans le monde qui souhaite faire un retour au pays. 

 Son objectif : relancer notre économie par notre diaspora martiniquaise et faciliter les conditions de son retour au pays pour les jeunes de moins de 35 ans.

 Notre diaspora peut accompagner et favoriser les conditions d’une mutation économique pour un meilleur développement de notre territoire tout en inversant positivement  la tendance démographique du pays.

 Serge Letchimy proposera aujourd’hui à l’assemblée plénière un dispositif régional pérenne, labellisé « Migration Retour », qui se caractérisera comme suit :

  • une enveloppe annuelle dédiée de 2 M€ dès 2015 renouvelable durant trois ans.

  • la sélection de projets dans le cadre d’un appel à projet, dont le nombre serait limité à 60, adressé aux jeunes âgés de moins de 35 ans.

  • Secteurs d’activité prioritaires seraient : la valorisation de l’environnement et des ressources énergétiques, l’entreprenariat social et solidaire, les technologies de l’information, de la communication et le numérique ou encore l’attractivité touristique du territoire.

  • une dotation de 15.000 € par lauréat, 

  • une aide à l’immobilier correspondant à une intervention de 50% du coût total d’une location immobilière  dans la limite d’un plafond de location de 4000 euros par an pendant deux ans.

  • une aide à la location personnelle correspondant à une intervention de 50% du coût total d’une location dans la limite d’un plafond de location de 4000 euros par an pendant 2 ans.

Une fois, les projets lancés, les bénéficiaires pourront bénéficier de l’ensemble des dispositifs économiques de la collectivité visant à accompagner et pérenniser les entreprises.

18/12/2014

 

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Daniel Marie-Sainte, Vice-président du Conseil Régional de Martinique, Chef de file du groupe des élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants, dénonce le manque de transparence de la gestion des f

La capitale qui se meurt après plus de 50 ans de gestion PPM et le pays qui stagne avec le même PPM à la tête des collectivités départementale et régionale semble bien irriter de nombreux M

Au Conseil municipal de Fort-de-France, ce mardi 25 novembre, le débat sur les orientations budgétaires a permis à l’opposition, par la voix de Michel Branchi,

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »