Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Environnement

Serge LETCHIMY, Député de la Martinique et Chantal BERTHELOT, Députée de Guyane, ont défendu conjointement les intérêts des collectivités d’Outre-Mer sur le projet de loi relatif à la biodiversité au cours des discussions en Commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, mardi 24, mercredi 25 et jeudi 26 juin à l’Assemblée nationale.

Les deux députés ont fait évoluer le texte afin de donner aux Outre-Mer la place et le poids correspondant à la part considérable de la biodiversité ultramarine qui constitue 80% de la biodiversité française.  

Des avancées très importantes ont ainsi été obtenues.

Concernant, dans un premier temps, la composition des instances créées par le texte : désormais, la composition du Comité Nationale de la Biodiversité, future instance de gouvernance, devra concourir à une représentation significative des territoires ultramarins tenant ainsi compte de la richesse de leur biodiversité.

Avec le soutien de Ségolène ROYAL, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, les deux députés ont obtenu que l’Agence Française de la Biodiversité, créée par le texte et qui a vocation à mettre en œuvre les politiques publiques liées à la biodiversité,  dispose de délégations dans chaque bassin océanique ultramarin (Océan Atlantique, Océan Indien et Océan Pacifique). Il est apparu, en effet, essentiel aux deux députés que l’Agence soit présente sur les territoires Outre-Mer afin que l’ingénierie de la connaissance, de la protection et de la valorisation de la biodiversité soit en adéquation avec les enjeux locaux.

De plus, un amendement a été adopté précisant que la composition du conseil d’administration de l’Agence concourt à une représentation équilibrée des enjeux liés à la biodiversité en particulier ultramarine. En outre, seront membres observateurs de ce conseil un représentant de chacun des trois bassins océaniques ultramarins.

Concernant, ensuite, l’introduction en droit français des procédures d’accès aux ressources génétiques et organisant le partage juste et équitable des avantages tirés de cet accès (procédures dites APA), chapitre essentiel pour les Outre-Mer, les deux députés ont aussi permis des avancées importantes.

Serge LETCHIMY et Chantal BERTHELOT ont ainsi obtenu l’automatisation de la consultation des collectivités territoriales d’Outre-Mer dans l’élaboration des décrets établissant les modalités d’application de ces procédures d’APA.

De plus, l’Agence Française pour la Biodiversité devra tenir compte de la part importante de la biodiversité des Outre-Mer lorsqu’elle redistribuera les avantages financiers tirés de l’APA.  

Enfin, un amendement de la rapporteure sur le texte, la députée Geneviève GAILLARD, sur proposition du Gouvernement, permet la reconnaissance des pratiques et savoirs traditionnels respectueux de la biodiversité dans les collectivités d’Outre-Mer, autres que ceux spécifiques aux communautés d’habitants. Cet amendement ouvre aux pratiques et savoirs traditionnels présents dans les Outre-Mer le bénéficie du partage des avantages liés à l’accès aux ressources génétiques.

En conclusion, les deux députés se félicitent des victoires obtenues pour les Outre-Mer lors de ce premier examen du projet de loi. Ils saluent également la détermination de la Ministre pour une meilleure valorisation la biodiversité inhérente à ces régions.  

                                                             

                                                                    

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les architectes de Martinique se sont réunis à la demande de leur Conseil de l’Ordre et ils expriment leur entière solidarité avec l

Pour la deuxième fois en une semaine, des Martiniquais ont manifesté pour condamner la décison du Préfet de couler le navire poubelle Cosette, dans les eaux martiniquai

Le gouvernement de la Dominique a déclaré être en pourparlers avec un groupe d'entreprises françaises sur la deuxième phase du proje

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »