Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

DECLARATION de Daniel MARIE-SAINTE

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, Collègues,
Monsieur le Maire,

Merci de me permettre au nom des candidats de la liste « Rassemblement Populaire Lamentinois » que j’avais l’honneur de conduire aux élections municipales du 23 mars 2014, de faire cette déclaration.

Je veux tout d’abord remercier les 1800 électrices et électeurs Lamentinois qui m’ont manifesté leur confiance lors de ces élections municipales.

Je remercie chaleureusement les militants de l’alliance des Patriotes, les militants communistes du Lamentin et, en particulier, ces femmes des différents quartiers de la ville qui ont, avec courage, accepté de faire acte de candidature à mes côtés.

En effet j’ai constaté qu’il leur a fallu force courage et détermination pour faire face aux pressions qui sont exercées au Lamentin depuis plus d’un quart de siècle.

Ce n’est pas notre nouveau Collègue Fabrice DUNON à qui je témoigne ma sympathie pour ce qu’on lui a fait subir pendant la campagne électorale, qui me démentira.

Je vous donne, à vous, Pierre SAMOT et aux membres de votre liste « Le Lamentin, Toujours» soutenus par « Bâtir le Pays Martinique » acte de votre victoire !

Néanmoins, il convient de souligner que compte tenu du fort taux d’abstention plus de 88% des électeurs inscrits au Lamentin, soit près de 20.000 Lamentinois qui n’ont pas approuvé le bilan de votre dernière mandature, soit en ne venant pas voter soit en votant pour l’une des 5 listes qui s’opposaient à la votre.

Il faudra en tenir compte durant la mandature qui commence aujourd’hui.

Les clameurs de la campagne se sont tues, je ne les reprendrai pas ici, lors de cette séance solennelle.

Ainsi donc, me voilà de nouveau conseiller municipal du Lamentin et qui plus est Conseiller Communautaire de la CACEM.

Nous pourrons enfin savoir ce qui se passe au sein du Conseil Communautaire, car durant la dernière mandature, le conseil Municipal n’a bénéficié d’aucuns comptes rendus d’activités des nombreux membres de votre majorité qui avaient été délégués pour y représenter la ville du Lamentin.

Nous devons nous réjouir de ce que les lois ont changé et qu’enfin, plus de démocratie donc plus de transparence régnera dorénavant au sein de la CACEM !

Nous veillerons, avec mes amis politiques des autres villes, à ce que cela soit ainsi.

Je n’insisterai pas d’avantage aujourd’hui sur ce point.

Si nous sommes ici, c’est parce que la démocratie fait de nous les représentants des 1800 personnes qui n’ont pas choisi de voter pour vous, mais qui, au contraire, nous ont confié la tâche des les représenter.

Nous avons donc le devoir, au sein de ce conseil municipal, de veiller à ce que leur volonté soit respectée sur un certain nombre de points qui, dans la campagne électorale, ont constitué notre programme et qui constituent désormais la base de nos propositions, à savoir :

Nous vous demandons, Monsieur le Maire, de faire procéder à un audit des finances de la ville du Lamentin et de ses satellites, en particulier de celles de la SEMA VIL.

Cet audit devra être réalisé par un Cabinet indépendant et nous souhaitons que l’opposition soit représentée au sein du Comité de Pilotage de cet audit.

-  De mettre en œuvre une politique audacieuse de formation et d’insertion professionnelle en direction des nombreux jeunes désoeuvrés que l’on croise dans les rues du bourg, dans les abris bus, au pied des immeubles collectifs des différents lotissements qui bordent la Ville;

-  D’œuvrer à ramener de la sécurité dans le centre-ville et dans les quartiers dits « chauds »

-  De faire de Calebassier un entrée de ville digne du Lamentin.

-  De reprendre et terminer la rénovation du quartier Vieux Pont en respectant les droits acquis de ses occupants légitimes.

-  De mener une politique de rénovation du Centre Bourg afin de rendre la ville plus attractive, avec des parkings Silo qui favoriseraient le dynamisme des commerçants, des artisans et des professions libérales qui y sont implantés, et qui voient, actuellement, leurs activités dépérir ;

-  De relancer une politique sportive, culturelle et d’insertion sociale et professionnelle, plus facilement accessible aux jeunes Lamentinois pour les éloigner de la délinquance, de toutes dérives ;

Enfin, nous vous demandons de freiner net la hausse de la pression fiscale qui s’est emballée depuis l’adhésion pas suffisamment réfléchie à la CACEM.

Nous avons aussi le devoir :

- d’autre part d’exercer notre vigilance et notre regard critique sur toutes les démarches qui seront soumises à notre approbation dans ce conseil municipal.

En toute démocratie, c’est cela le rôle d’une opposition consciente et responsable, et croyez le bien, nous entendons continuer de jouer notre rôle avec toute la détermination et toute l’efficacité qui anime notre engagement au service du peuple.

Voilà, Mesdames et Messieurs les élus de la majorité et des groupes de l’opposition, les quelques observations que nous souhaitons faire en début de cette mandature avec tout le respect que nous vous devons.

Nous espérons que nous jouirons du même respect dû aux élus de l’opposition.

Je souhaite profondément pour le bien de notre ville que votre gestion réussisse mieux que durant la précédente mandature, mais sachez que notre vigilance sera sans faille !

Merci de m’avoir écouté.

Daniel MARIE-SAINTE 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après la défaite de Garcin Malsa, ancien maire de Sainte-Anne, battu par une liste sur laquelle figure un homme qui revendique sur Facebook son choix politique Front National, le silence des femmes

Que peut-on demander à un élu, à un Parlementaire pour qui on a voté, sinon de s’occuper de la vie du pays, des réalités quotidiennes de ses électeurs ?

A 80 ans, Pierre Samot, a été réélu dès le premier tour, maire du Lamentin, deuxième ville de Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »