Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La menace de mort avertit le chanteur et star de dancehall et du reggae jamaïcain, qu'il ne devrait pas se produire au concert du réveillon du nouvel an, aux Maldives : « Sean Paul, si vous visitez les Maldives, le monde verra votre corps sanglant et brûlé ». Le message est exprimé par une silhouette encapuchonnée dans une vidéo postée sur Youtube mercredi soir. 

Le chanteur de 41 ans, Sean Paul (Sean Paul Ryan Francis Henriques) a été invité par le département du tourisme des Maldives pour un concert gratuit réunissant de nombreux artistes locaux, et la menace est prise au sérieux. Dans un premier temps, les autorités du pays se sont montrées rassurantes. Le ministre du Tourisme, Ahmed Adeeb, a déclaré sur les médias sociaux  qu’il ne fallait pas céder aux menaces et que le concert devait se tenir comme prévu.

                                                                 

 

« C’est pour tous musulmans au djihad au nom d'Allah. Des mécréants comme Sean Paul, qui sont le pire des avocats du diable, ne méritent que la mort ». Pour le ministre Affaires islamiques des Maldive, Dr Mohamed Ali Saeed Shaheem, cette menace est« inacceptable. »

Même si un compte Twitter se réclamant de BASM, a nié être derrière la menace  de mort visant le chanteur, les raisons de s’inquiéter sont réelles. Au cours de ces dernières années la culture du conservatisme dans la nation musulmane et en particulier, la montée de l'extrémisme wahhabite, préoccupent dans le pays.

Il n'y a pas encore de réaction de Sean Paul à la menace de mort. Son site officiel énumère encore le concert du 31 Décembre aux Maldives parmi ses événements à venir, mais son manager Carlette DeLeon, a déclaré qu'une décision serait prise, à la suite d'une réunion avec l'équipe et les autorités des Maldives.

« Nous sommes conscients de la situation. Nous sommes actuellement en contact avec toutes les parties concernées par le concert, pour régler la question. Aucune autre information n’est disponible en ce moment », a déclaré C.DeLeon  au « Jamaica Observer ».

Les Maldives sont une nation de l'océan Indien où l’islam est la seule religion acceptée. Composé de plus de 1 000 atolls,  le pays est mieux connu en Occident comme une destination de vacances de luxe et des escapades de lune de miel. Le tourisme représente au moins 30 %du PIB et en 2013 il y a eu 82 690 visiteurs en provenance du Royaume-Uni. Un nombre croissant de visiteurs vient de Chine et d'autres parties de l'Asie de l’est.

Concernant les voyages aux Maldives, le ministère des Affaires étrangères français signale sur son site : « une manifestation en faveur de l’Etat islamique a notamment été observée à Malé, la capitale, en septembre dernier. Des groupes islamistes extrémistes s’associent avec des membres de gangs pour mener des actions violentes ponctuelles. Il est recommandé aux visiteurs qui se rendent à Malé et dans les îles habitées par les Maldiviens, de faire preuve de retenue et d’éviter d’adopter une attitude intrusive aux abords des mosquées. Il est recommandé de ne pas se mêler aux possibles attroupements et réunions publiques organisées par les partis politiques ou les groupes religieux. Le risque d’acte terroriste aux Maldives, s’il demeure faible, ne peut être exclu. »

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La Journée internationale des peuples autochtones, le "9 août", a été décrétée pour la première fois par l'Assemblée générale de l’ONU en décembre 1994, et elle a été célébrée tous les ans depuis. 

Un grand groupe Afro Américain de New York a annoncé qu’il sera l'hôte du prochain sommet de la  Commission des réparations de la Communauté des Caraïbes  (CARICOM), au début de cette année.

Les Martiniquais ont exprimé leur solidarité au peuple palestinien pendant qu'Israël commettait des crimes de guerre à Gaza,  en massacrant des centaines de civils.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »