Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Militante des droits humains et présidente de Caribbean Mentorship Institute (CMI), Felicia Browne a déclaré être préoccupée par l'ajout récent et le partage de vidéos représentant des adolescentes vêtues de leur uniforme scolaire, qui participent à des scènes pornographiques et illégales. Felicia Browne fait référence à un incident spécifique dans lequel une vidéo impliquant une élève Sainte Lucienne ayant des rapports sexuels avec un homme, a été publiée sur Internet et partagée par des milliers de personnes. L'élève est inscrite dans une école de la ville.

Sainte-Lucie News en ligne (SNO) a reporté que l'élève et ses parents ont été convoqués à une réunion mercredi avec le directeur de l'école pour discuter de l'incident. On ne sait pas si l'élève a été suspendue, si une mesure disciplinaire sera prise à son encontre et si les personnes impliquées dans l’acte ont été inquiétées.

"L'Institut a lancé un appel urgent pour interpeller les établissements d'enseignement, les parents, les tuteurs, afin de s'assurer que des mesures préventives sont mises en place pour éduquer les jeunes élèves sur les dangers potentiels des médias sociaux et d'Internet », a affirmé Mme Browne.

"Avec la transmission rapide de l'information, les médias sociaux et par extension l'Internet ont révolutionné les sociétés. Surfer sur le web et le partage de données ont également amélioré les compétences pédagogiques et de communication de nos jeunes. Cependant, dans de nombreux cas, cela entraîne des conséquences dévastatrices pour de nombreux jeunes qui sont devenus la proie de crimes cybernétiques comme la cyberintimidation, la pornographie enfantine, la fraude d'identité et la traite des enfants."

Elle a ajouté : « Les enfants et les adolescents utilisent Internet pour le divertissement, la communication et l'apprentissage. Une fois qu'un enfant ou un adolescent est en possession d'un dispositif électronique comme une tablette, un téléphone mobile ou un ordinateur portable, il ou elle devrait être sensibilisé aux dangers qui peuvent survenir lors de son utilisation. Le plus souvent, ces appareils sont donnés aux enfants et aux jeunes sans surveillance parentale."

"Nous devons nous assurer non seulement que les enfants et les jeunes apprennent à utiliser l'appareil, mais qu'ils sont également informés des dangers potentiels du monde virtuel. Bien que certains jeunes plus âgés peuvent avoir les capacités nécessaires pour prévenir ces dangers, un trop grand nombre d'entre eux sont en train de devenir les victimes de ces crimes cybernétiques."

"Lorsque les élèves sont vus dans des uniformes scolaires posant avec des armes à feu ou pratiquant des actes sexuels et rapports sexuels, nous devons réfléchir sur les valeurs que nous leurs avons inculquées dans notre société. Nous ne devrions pas supposer que nos jeunes "savent mieux", mais plutôt mettre en œuvre des dialogues préventifs et interactifs qui les aideront à se protéger."

Felicia Browne a rappelé que le "Pew Research Center pour Internet, Sciences et technologie" a déclaré récemment que : « 24% des adolescents sont en ligne "presque constamment", ce qui est facilité par la disponibilité généralisée des smartphones. Aidés par la facilité et l' accès constant que permettent les appareils mobiles, notamment les smartphones, 92% des adolescents déclarent aller en ligne tous les jours - y compris 24% qui disent qu'ils vont en ligne "presque constamment."

Plus de la moitié (56%) des adolescents du présent rapport sont âgés de 13 à 17 ans et déclarent aller en ligne plusieurs fois par jour et 12%  en font une utilisation une fois par jour. Seulement 6% des adolescents déclarent aller en ligne une fois par semaine, et 2% d'aller un peu moins souvent. Les jeunes filles utilisent les sites de médias sociaux et les plates-formes pour le partage plus que leurs homologues masculins. Pour leur part, les garçons sont plus susceptibles que les filles de posséder des consoles de jeux et de jouer à des jeux vidéo ".

L'Institut ajoute que les adolescents ont tendance à être «adopteurs précoces» de nouveaux appareils et de technologies. Beaucoup utilisent des caméras, des téléphones mobiles et des ordinateurs pour télécharger et partager des articles, des vidéos et des photos sur internet.

Les adolescents plus âgés l’utilisent pour la création ou la lecture des blogs. Ils passent aussi beaucoup de temps sur les contenus générés par des utilisateurs, tels que les vidéos de YouTube. Beaucoup d'adolescents utilisent Internet pour se connecter les uns avec les autres sur les sites et applications de réseaux sociaux comme Facebook, Tumblr, Instagram et snapchat.

Selon la militante des droits humains, ces sites de médias sociaux permettent d’envoyer et recevoir des messages, partager des photos, des vidéos, des jeux et des applications. Ce type de communication peut renforcer les amitiés existantes des enfants en leur donnant les moyens de rester en contact avec des amis après les heures d'école.

« Les liens d'amitié sont importants pour aider les enfants à s’adapter aux contraintes de l'adolescence. Ils vont aussi en ligne pour du soutien scolaire, car ils peuvent parfois se sentir plus à l'aise que de parler à quelqu'un face à face », souligne le rapport.

L'Institut soutient que la sécurité cybernétique est primordiale pour les interactions enrichissantes dans le monde virtuel, en notant que les parents, les éducateurs, les conseillers, peuvent aider les enfants et les jeune qui utilisent les dernières technologies et les  réseaux sociaux, à se protéger.

Felicia Browne a rappelé qu'il est tout aussi important que « nous nous abstenions de partager les messages qui violent les droits d'autrui. La mise en œuvre des lois est urgente, pour protéger les droits de nos jeunes et de nos enfants."

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Celui qui se décide à écrire à l’instant aime les musiques urbaines. Je ne suis pas de ceux qui les critiquent à tout va sans vraiment connaître leur essence.

La Présidente de l’Université Antilles-Guyane, Corinne Mencé-Caster vient d’adresser un courrier (daté du 26 mai) à Fred Célimène, directeur du CEREGMIA, lui annonçant qu’il est "suspen

Les hommes politiques qui sont prêts à casser l'Université des Antilles, avant sa naissance, pour se débarrasser de Corinne Mencé-Caster, l'insoumise Présidente de l'UAG, obtiennent l'effet inverse

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La séance plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique de ce mois de février, quelques  jours avant le Carnaval, a été l’occasion d’un échange troublant

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants.

On sétonnait de ne pas le voir lors de certains évènements au pays, le Député Jean-Philippe Nilor rassure.

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux les photos de la cuisine de l’IMFPA (Institut Martiniquais de Formation Professionnelle pour Adultes), organisme territorial de forma

Pages

1 2 3 4 5 »