Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Pawol ladjé

Rédacteur en chef de « France-Antilles », Rudy Rabataly nourrit la rubrique « Pawol anba fey » qui est aussi le titre d’un recueil de ses chroniques (Editions Jasor), publié en 2012. L’humour du journaliste ravit chaque samedi les lecteurs du quotidien. Sa description de la Saint-Valentin à la sauce martiniquaise devrait rencontrer le même succès.

Valentin twa pédal !

La Saint-Valentin ne fait pas partie de notre culture. C'est vrai ! Pourtant ce jour-là, le chiffre d'affaires des bijouteries augmente de 10%, des restaurateurs de 20%, des salles de cinéma de 30%, des fleuristes de 40%. Et pourtant, pas besoin d'être devin pour savoir que le 14 novembre 2016 (c'est dans neuf mois), le chiffre d'affaires des naissances à la Maternité sera toujours négatif. Alors Valentin, fout ou dékalé !

Rudy Rabataly

« France-Antilles » Samedi 13 Février 2016)

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L'élection présidentielle française a secoué les dernières colonies de la France, notamment la Martinique ou, même si La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon l’emport

Depuis quelques jours on entend parler d’une femme toujours silencieuse qu'on dit folle, qui le soir a pour habitude d'aller se couch

L’approche de l’élection présidentielle française fait rire ou pleurer, tellement les citoyens ne croient plus en la politique.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le lancement commercial du TCSP  sans cesse annoncé est annoncé par la Collectivité Territoriale de Martinique.  En attendant de pouvoir s’y embarquer, citons Sénèque : « C’est quand on n’a plus d’

Christian Ursulet, ancien Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé en Martinique, est actuellement à la retraite.

Un collectif de plusieurs associations s'est mobilisé le samedi 9 juin pour attirer l'attention des autorités sur le désastre sanitaire qui touche la Martinique avec l’

Tous les hommes sont-ils égaux ?  Widad Amra introduit par cette question son cri pour la Palestine.

Alfred Marie-Jeanne, leader du MIM, ne prononçait plus le mot Indépendance depuis bien longtemps. Un comble pour un Indépendantiste.

Pages

1 2 3 4 5 »