Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Depuis ce mercredi 3 septembre, les salariés de la SME (Société Martiniquaise des eaux), affiliés à FO et à la CDMT ont cessé le travail. En cause la non application par la direction du point 9 du protocole d’accord de fin de conflit, signé le 6 août dernier et concernant la revalorisation en deux temps de la masse salariale de l'entreprise. La direction avance une autre interprétation de ce point et les agents grévistes qui n’ont pas trouvé leur compte sur leurs fiches de salaire ne comptent pas céder.

Daniel Marie-Sainte, ancien Secrétaire général de la CSTM a reçu une délégation des salariés. Dans un communiqué, il accuse la Direction de la SME de tromper l’opinion publique. 

LA DIRECTION DE LA SME  TROMPE L’OPINION PUBLIQUE !

J’ai reçu  à sa demande une délégation de salariés grévistes de la société Martiniquaise des Eaux (SME) qui ont dû se remettre en grève à partir du 3 septembre.

 Ces travailleurs nous ont communiqué le texte du protocole d’accord signé avec la direction, le 6 août dernier, et qui mettait, en principe, fin à la grève qui avait débuté le 21 juillet.

 Nous avons examiné, en particulier, les termes du point 9 du protocole d’accord qui  fait l’objet d’interprétation divergente entre la direction et les organisations syndicales concernées.

Ce point 9 prévoit  que :

 « La masse salariale des personnels sera augmentée de 2,3% au 1er j anvier 2014 et de 0,7% au 1er septembre 2014.

L’augmentation qui en résulte est servie à tous les salariés à part égal.

Le texte est très clair voire révolutionnaire, car égalitaire.

Ainsi chaque salarié doit avoir la même augmentation en euros, quelque soit sa position dans la hiérarchie !

La question qui se pose est, que veut dire « masse salariale des personnels » ?

Pour tout le monde cela signifie la somme des salaires bruts des personnels, c’est à dire salaires net plus les cotisations salariales appelées, aussi, « salaires indirects ».

Les cotisations patronales et les taxes sur les salaires, payés par l’entreprise, ne sont pas inclus dans la masse salariale des personnels, contrairement à ce que prétend la direction de l’entreprise.

La direction de la SME, en confondant « masse salariale » et « coût du travail », cherche en réalité à tromper l’opinion publique et à se dérober à ses engagements d’augmenter la masse salariale  des personnels de 3% au 1er janvier 2015 !

Le 4 septembre 2014

DMS

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Les usagers du Sud de la Martinique n'en pouvaient plus et les grévistes de la SME (Société Martiniquaise des Eaux) refusaient l'assèchement de leur porte-monaie.

Daniel Marie-Sainte a été pendant des années, Secrétaire générale de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais), mais la fibre syndicale ne s'est pas endormie.

Daniel Marie-Sainte, dans un communiqué dénonce une campagne de communication orchestrée par le Directeur Général de la SME, visant à discréditer les grévistes CDMT et FO qui ont cessé le travail d

Dans la même rubrique...

La table ronde organisée hier mercredi 24 février à l’ancien Conseil Régional de Martinique a  commencé dans une ambiance tendue, les pompiers et personnels administrat

Dans un climat d’agressivité volontairement instauré par certains syndicalistes, le mouvement de grève s’est poursuivi ce lundi dans

Après les nombreuses journées de mobilisation contre la loi Travail, entre le mois de mars et le mois de juillet, les syndicats appellent à une nouvelle grève n

Pages

« 4 5 6 7 8 »

Articles récents

A l’initiative du Député Jean-Philippe Nilor les parlementaires de Martinique écrivent au Président de la République, Emmanuel Macron, pour déplorer ce qu’ils qualifient d’acharnement administratif

Pour ce deuxième jour du Biguine Jazz festival, le public n’a pas boudé son plaisir et il l’a montré.

Pour sa 16ème édition, le Festival Biguine Jazz a offert au public venu nombreux hier samedi 11 août à l’Hôtel Batelière, un spectacle époustouflant.

Martinique Transport l'a annoncé, les bus du TCSP transporteront des passagers dès ce lundi 13 août 2018.

Les Députés de Martinique Jean-Philippe Nilor, Josette Manin et Serge Letchimy ont signé la motion de censure présentée par les groupes parlementaires Nouvelle Gauche,

Pages

« < 4 5 6 7 8 »