Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le président cubain, Raul Castro, a exprimé ce lundi son soutien à son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, après une défaite électorale historique qui fait passer le Congrès aux mains de l'opposition. Le dirigeant cubain a exprimé son « admiration » pour l' «extraordinaire bataille » menée par Nicolas Maduro, le successeur désigné du défunt président Hugo Chavez.

« Cher Maduro : J’ai suivi minute par minute l'extraordinaire bataille que tu a été menée et j'ai écouté avec admiration tes paroles », a écrit Raul Castro dans le journal « Granma », l’organe officiel du Parti Communiste Cubain.

« Je suis certain que de nouvelles victoires viendront à la Révolution bolivarienne », a ajouté le président cubain, se référant à la politique socialiste mises en place par Hugo Chavez.

Une coalition de centre-droit, la MUD ( Mesa de la Unidad Democratica) coalition des partis d’opposition, a remporté une majorité de 99 des 167 sièges législatifs lors du vote de dimanche, donnant le Congrès à l'opposition pour la première fois en 16 ans. Les électeurs font payer au gouvernement socialiste la crise économique et l'insécurité qui règnent dans ce pays riche en pétrole.

Le Président Maduro a reconnu rapidement sa défaite, un coup dur pour son leadership et pour la «révolution» du «socialisme du 21e siècle », lancée par Hugo Chavez.

D.B.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le bulletin d'information du service de Veille et Sécurité Sanitaire de l'ARS (Agence Régionale de Santé) fournit des indications sur l'épidémie de Chikungunya aux Antilles.

Au moment où la liberté d'expression fait débat et qu'elle est prétexte à toutes les lois pouvant porter atteinte à nos libertés, nous vous proposons cette réflexion du sociologue marti

L’ampleur des oppositions soulevées face à l’inscription d’un « secret des affaires » dans la loi Macron a fait reculer le gouvernement.

Pages

« 249 250 251 252 253 »