Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le président cubain, Raul Castro, a exprimé ce lundi son soutien à son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, après une défaite électorale historique qui fait passer le Congrès aux mains de l'opposition. Le dirigeant cubain a exprimé son « admiration » pour l' «extraordinaire bataille » menée par Nicolas Maduro, le successeur désigné du défunt président Hugo Chavez.

« Cher Maduro : J’ai suivi minute par minute l'extraordinaire bataille que tu a été menée et j'ai écouté avec admiration tes paroles », a écrit Raul Castro dans le journal « Granma », l’organe officiel du Parti Communiste Cubain.

« Je suis certain que de nouvelles victoires viendront à la Révolution bolivarienne », a ajouté le président cubain, se référant à la politique socialiste mises en place par Hugo Chavez.

Une coalition de centre-droit, la MUD ( Mesa de la Unidad Democratica) coalition des partis d’opposition, a remporté une majorité de 99 des 167 sièges législatifs lors du vote de dimanche, donnant le Congrès à l'opposition pour la première fois en 16 ans. Les électeurs font payer au gouvernement socialiste la crise économique et l'insécurité qui règnent dans ce pays riche en pétrole.

Le Président Maduro a reconnu rapidement sa défaite, un coup dur pour son leadership et pour la «révolution» du «socialisme du 21e siècle », lancée par Hugo Chavez.

D.B.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L’affaire se répétait anbafèy depuis quelques années, Serge Letchimy aurait un projet en or qui prend sa source au Brésil,  où la presse aimait à le qualifier de « pres

Le CNCP (Conseil National des Comités Populaires) affirme son soutien total à la République Bolivarienne du Venezuela, après la décision de Barak Obama de déclarer « l'

Le Parti socialiste brésilien (PSB) a officiellement nommé la défenseure de l'environnement de renommée internationale, Marina Silva, comme sa nouvelle candidate à la p

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »