Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le président cubain, Raul Castro, a exprimé ce lundi son soutien à son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, après une défaite électorale historique qui fait passer le Congrès aux mains de l'opposition. Le dirigeant cubain a exprimé son « admiration » pour l' «extraordinaire bataille » menée par Nicolas Maduro, le successeur désigné du défunt président Hugo Chavez.

« Cher Maduro : J’ai suivi minute par minute l'extraordinaire bataille que tu a été menée et j'ai écouté avec admiration tes paroles », a écrit Raul Castro dans le journal « Granma », l’organe officiel du Parti Communiste Cubain.

« Je suis certain que de nouvelles victoires viendront à la Révolution bolivarienne », a ajouté le président cubain, se référant à la politique socialiste mises en place par Hugo Chavez.

Une coalition de centre-droit, la MUD ( Mesa de la Unidad Democratica) coalition des partis d’opposition, a remporté une majorité de 99 des 167 sièges législatifs lors du vote de dimanche, donnant le Congrès à l'opposition pour la première fois en 16 ans. Les électeurs font payer au gouvernement socialiste la crise économique et l'insécurité qui règnent dans ce pays riche en pétrole.

Le Président Maduro a reconnu rapidement sa défaite, un coup dur pour son leadership et pour la «révolution» du «socialisme du 21e siècle », lancée par Hugo Chavez.

D.B.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La secrétaire d'Etat adjointe pour l'Amérique latine, Roberta Jacobson,  se rendra dans la capitale cubaine où débuteront à partir du 21 janvier, des entretiens en vue de la normalisation des relat

Le président bolivien, Evo Morales, a été élu largement dimanche 12 octobre à la tête du pays.

Le président Barack Obama est arrivé en Jamaïque mercredi soir, où il a été accueilli chaleureusement à sa descente d'avion par la Première ministre, Portia Simpson Mil

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »