Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Alors que le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda appelle LIAT à repenser son plan visant à déplacer la base de sa flotte à la Barbade, une sénatrice barbadienne exhorte la compagnie à faire le contraire. Verla Depeiza veut que le déménagement soit achevé le plus tôt possible. Pour la Sénatrice c’est tout simplement plus logique d'avoir des avions de LIAT basés à Barbade où ils seront plus proches des destinations du sud. Elle a soutenu le mouvement annoncé par les gouvernements actionnaires de la compagnie aérienne le mois dernier, dans le cadre d'un plan de redressement du transporteur.

Pour la Sénatrice, Verla Depeiza, c’est tout simplement plus logique d'avoir des avions de LIAT basés à Barbade, où ils seraient plus proches des destinations du sud.  Elle a soutenu le mouvement annoncé par les gouvernements actionnaires de la compagnie aérienne le mois dernier, dans le cadre d'un plan plus large des opérations du transporteur.

« Ramenez LIAT à la maison à Barbade et nous allons obtenir le trafic inter-îles des personnes qui travaillent avec nous dans la CARICOM. Il peut arriver que dans un prochain temps, nous nous dirigions à nouveau vers le nord, mais la dure réalité est que les îles du sud sont plus proches les unes des autres et il est important que la compagnie améliore ses finances », a déclaré Verla Depeiza.

«C’est peut être une pilule amère à avaler pour un de nos voisins, mais ce sera une pilule encore plus amère pour plus de personnes, si LIAT ne réussit pas à se redresser.» La sénatrice barbadienne a ajouté que l’événement sera un signal fort donné au secteur du voyage régional.

Shifting, la base de la flotte de la compagnie aérienne, fait partie d'une offre destinée à augmenter les recettes, réduire les frais généraux élevés et enrayer les pertes de la compagnie aérienne à court d'argent. Le plan annoncé inclurait également la suppression d’environ 180 emplois.

Le Premier ministre d'Antigua, Gaston Browne, qui n'a pas assisté à l'assemblée des actionnaires et dont le pays a été représenté par le ministre des Services publics, de l'aviation civile et des transports, Robin Yearwood, résiste au plan des actionnaires.

Verla Depeiza défend sa position, expliquant que ces ajustements sont nécessaires pour réduire le coût du voyage intra-régional et que la situation actuelle n’est pas de bon augure pour le tourisme ou les affaires. Elle a ajouté que les opportunités d'investissement ont été «paralysées» par le coût trop élevé des voyages dans la région.

Les gouvernements d'Antigua-et-Barbuda, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Barbade et Dominique, sont les actionnaires de LIAT.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Serge Ménil qui n'est pas connu pour être un syndicaliste excessif dans ses propos, dit aujourd'hui les quatre vérités concernant ces fonctionnaires qui sont envoyés, tels des éléphants malades, mo

Le gouvernement d'Antigua-et-Barbuda a présenté « une proposition complète et réaliste» aux États-Unis, visant à mettre fin à leur différend de longue date sur les jeux

Une étude récemment publiée sur le rôle des femmes dans la promotion du développement humain durable dans les Caraïbes, en Afrique et dans le Pacifique (ACP) a mis en évidence la prévalence des nor

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Pour son 75ème anniversaire, l’Union des Femmes de Martinique a invité Angela Davis. Une initiative qui a eu un immense succès.

Pour le mouvement politique Péyi-a, « désormais l'égalité, ce n'est plus d'élever les retrait

Pourquoi ces associations d’entreprises demandent seulement aux activistes d’être raisonnables ?

Les responsables de l'empoisonnement au chlordécone des populations de Martinique ne peuvent plus vendre tranquillement.

Pour le CNCP (Comité National des Comités Populaires), le Président démissionnaire du Chili, Évo Morales a été chassé du pouvoir, victime de la stratégie des classes dominantes prédatrices.

Pages

1 2 3 4 5 »