Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ce vendredi 10 avril 2020, le représentant de l’Agence Régionale de Santé a comme tous les jours pris la parole pour parler de l’épidémie de Covid-19.

Il n’a pas dit à la population qu’à l’hôpital, les médecins sont en rupture de drogues sédatives pour alléger la souffrance des malades et que les soignants sont en conséquence inquiets…

Ensuite, le représentant de l’Etat a pris la parole et là, on se dit que ce monsieur nous prend pour des sous-développés ignorants !
 
Il nous parle du nombre de PV-ramasses-fric du confinement : 2025 PV de 135 euros depuis le début, 36 PV hier jeudi 9 avril…
 
Il nous parle des fake-news qui circulent sur les réseaux sociaux, nous avertit que nous encourons des poursuites pénales si nous en partageons.
 
Il cite cette carte qui annonçait des dates de confinement par régions, qu’il ne faut pas partager. Mais cette fausse info a circulé il y a déjà quelques jours, et les chaînes d’informations en continue que nous recevons aussi dans la colonie, nous en ont déjà informés.
 
Le représentant de l’Etat nous invite donc à aller sur le site de la Préfecture pour être informés !
 
Non mais mais monsieur, vous vous croyez dans les années 60 quand seule l’ORTF, qui d’ailleurs a commencé à émettre depuis les locaux de la Préfecture, nous informait en télé ?  Cette ORTF inaugurée en Mai 1964 par l’ancien porte-parole du gouvernement, devenu ministre de l’Information, Alain Peyrefitte ?
 
Vous croyez que nous ne lisons pas les journaux de France qui nous informent déjà au réveil, compte tenu du décalage horaire ?
 
Monsieur faut-il vous rappeler que vous parlez aux Martiniquais ?

Vous parlez à ce peuple qui a été empoisonné au Chlordécone pendant des décennies, avec la complicité de l’Etat qui autorisait par dérogation (ce mot maudit), ce poison interdit en France ?


 
Ceci pour vous dire, que nous ne vous faisons pas beaucoup confiance, donc ayez un peu d’humilité quand vous vous adressez à nous.


 
Peut-être vous dire que dans ce pays, beaucoup des nôtres poursuivent et réussissent de hautes études et bien avant la départementalisation de 1946.

 D’ailleurs, celui qui a porté cette loi est né bien avant (26 juin 1913), c’est notre illustre compatriote Aimé Césaire, qui a écrit le « Discours sur le colonialisme » en 1950.


 
Bien avant, un autre de nos compatriotes né en 1887 (34 ans après la révolte des esclaves qui a aboutit à l’abolition en 1848), recevait en 1921 le prix Goncourt de littérature. René Maran, pour son roman « Bantoula » fut le premier Noir à obtenir ce prix. Je conseille vivement sa lecture à tous les hauts fonctionnaires français.


 
Est-il utile de vous parler de Frantz Fanon, ce brillant Martiniquais né en 1925, auteur « de Peau Noire masques blancs», « Les Damnés de la terre » entre autres brillantes écritures ?
 
Rappeler que qu' Edouard Glissant a obtenu le Prix Renaudot en 1958 pour son premier roman « La Lézarde » avant de poursuivre une carrière de poète, écrivain, mondialement reconnu ?
 

Dire que son fils spirituel aux brillantes écritures, Patrick Chamoiseau, a remporté en 1992 le Prix Goncourt pour son roman « Texaco » ?
 

Ce pays ou les esclaves ont brisé leurs chaînes depuis seulement 172 ans, a donné naissance à des femmes et des hommes qui ont et qui réussissent toujours de brillantes études, ses fils et filles occupent des postes à responsabilité un peu partout dans le monde.


 
Si vous regardez le journal de l’ancienne ORTF, baptisée aujourd’hui Martinique 1ère, vous verrez que des jeunes de notre pays sont interrogés de plusieurs coins de la planète où elles, ils sont installés.

 
Messieurs représentants de l’Etat, ne nous ramenez pas en arrière au nom des rêves autoritaires de vos donneurs d’ordres. Nous ne sommes pas dupes. Peut-être un peu trop « gentils » !

 
Lisa David
 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Alfred Marie-Jeanne a pris contact avec le gouvernement cubain pour concrétiser l’arrivée en Martinique de médecins cubains, en renfort au Centre Hospitalier Universita

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »