Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ayant eu connaissance des mails insultants de ce monsieur, qui circulent régulièrement au sein de l’Université Antilles-Guyane et en dehors, nous avons cherché à savoir qui est Romain Cruse, quels sont ses liens avec l’Université ? Nous l’avons trouvé sur le site du CEREGMIA, ce laboratoire de recherches ou près de 10 millions de subventions européennes ont disparus dans la nature et pour lesquels un juge d’instruction a été saisi en avril 2014.  Manifestement Romain Cruse qui a été embauché à l’ADUAM, ne doit pas être débordé de travail pour dépenser autant d' énergie à défendre le Ceregmia. Il vient de frapper encore, avec un mail dans lequel il diffuse en copie une invitation de la Préfecture de Martinique adressée à celle qu’il qualifie de « Résidente », Corinne Mencé-Caster.  Une invitation concernant la venue en Martinique du Président de la République, François Hollande, le 9 mai.

Romain Cruse est membre associé au Ceregmia et il a écrit de nombreux mails diffamatoires et injurieux contre la présidente de l'Université. Le mail envoyé ce mardi 4 mai à de nombreux membres de l'Université fait le buzz. Romain Cruse a choisi pour adresse mail, cette gentille accusation : confiantmatuer@gmail.com. Le défenseur acharné du CEREGMIA peut avoir l'humour assassin. 

« Chers collègues, 

Après avoir envahi le Palais de justice et le Conseil Régional de Martinique, la fine équipe menée par notre Résidente Corine Mencé-Caster et le (de plus en plus) Moyen Raphael Confiant projette désormais d’envahir… la visite du président de la République François Hollande ! Ceci grâce à la collaboration de la « Communauté Universitaire » qu’ils appellent à se mobiliser autour d’eux demain 6 mai sur le campus de Schœlcher. 

Tout un chacun notera que le procédé est toujours le même : inventer des histoires à dormir debout qui sont ressassées sur les blogs-torchons (« la presse libre ») et qui sont simultanément envoyées à la communauté universitaire (sans censure, bizarrement…). Il est dommageable pour la réputation de notre établissement que des universitaires autrement sains d’esprit, titulaires d’un bac +8, se laissent ainsi berner par nos deux mythomanes à chaque fois.

Vous avez donc reçu hier un mail du paraphrénique vous  « informant » que « la Présidente de notre université, elle non plus, n’a reçu aucune invitation » pour rencontrer le Président de la République. Comme vous pourrez le constater en ouvrant la première pièce jointe à cet envoi, ceci est un énième mensonge destiné à mobiliser les troupes pour faire pression sur les autorités. Car la justice n’ayant pas trouvé l’ombre d’une trace des fameux détournements gigantesques qu’auraient organisés le CEREGMIA, Fred Célimène reprendra ses fonctions à la fin du mois. La panique gagne ceux qui ont monté cette opération, car l’heure des comptes approche.  Et cette fois, il n’y aura pas de place pour le mensonge ni pour la manipulation. Notre présidente pourra appeler au secours toutes les organisations féministes qu’elle veut (la faaaaame est attaquée), le constat est là : il semble bien qu’elle nous ait menti depuis le début et sur toute la ligne.  

Juste pour rire, je joins également à cet envoi une photographie de la devanture du magasin « Nice looking ». Vous rappelez vous ? Il y a quelques mois, les mêmes agités nous expliquaient que Fred Célimène détournait l’argent de l’Université pour acheter de la lingerie fine à ses maîtresses dans cet établissement « de charme ».  A se demander si les services financiers de Guadeloupe dormaient ou se faisaient endormir toute la journée...

Je vous invite également à lire le blog du paraphrénique demain. Suite à ce message, comme d’habitude, il inventera de nouveaux mensonges pour tenter de me salir. Mais c’est bien vain : ce malade mental est tellement détesté à la Martinique et à la Guadeloupe (notamment) qu’il me fait à chaque fois plus de publicité. Merci !

Bien à vous, 

Romain Cruse »

 

Mais ce qui peut choquer et interroge, c'est la diffusion à travers ce mail d'une invitation de la Préfecture de Martinique, adressée à Madame Corinne Mencé-Caster, présidente de l'Université des Antilles.

Romain Cruse affirme, avec ce mail à l'appui, que la Présidente de l'Université aurait été invitée à l'occasion de la venue de François Hollande. Nous avons interrogée Corinne Mencé-Caster qui nous a répondu ce jour : 

« J'ai reçu une invitation ce matin à 8h de la Préfecture de Martinique par mail. J'ai appris ce matin par le cabinet du préfet que l'université à contacté, suite à la parution de ce mail,  qu'un courrier officiel était parti sans doute hier après-midi, lundi 4 mai 2015. La gouvernance de l'université a transmis au directeur de cabinet de la préfecture la capture d'écran produite par Romain Cruse.»

Romain Cruse a t-il un informateur à la Préfecture pour lui transmettre un mail envoyé à la Présidente de l’Université ? On a du mal à le croire.

A t-il des talents de hacker pour s’introduire dans les mails de la Préfecture ? Là aussi on l’imagine mal.

La Préfecture de Martinique saisira t-elle la justice pour connaître les raisons de cette étonnante fuite ?

Dans un précédent mail du 25 avril dernier, suite à l'article de Médiapart, (Le gouvernement joue la montre face au scandale de l'université des Antilles - Page 1 | Mediapart), le membre associé au Ceregmia qui multiplie les écrits pour défendre ses amis, écrit :

« Soit effectivement des détournements d’argent ont été faits par la direction du CEREGMIA pour alimenter les caisses noires du Parti socialiste français – je me limiterai volontairement à cette dernière accusation de la présidence de l’université par souci de concision (ces attaques changeant chaque mois) ; auquel cas ce comportement inadmissible doit être puni comme il se doit par la justice. 

Soit la présidence de l’université a, depuis son installation il y a deux ans, volontairement et systématiquement bloqué les remontées de dépenses du CEREGMIA pour organiser son inéligibilité, afin de faire payer ce laboratoire pour son insoumission à notre Mama Doc nationale (en appuyant ce travail de sape par quelques rapports télécommandés et autres menaces imaginaires dont on attend toujours les preuves). Dans ce cas de figure, si cette présidence avait fait passer ses intérêts et ses petites rivalités personnelles devant les intérêts de l’UAG et des étudiants antillais, nous serons évidemment nombreux à demander des comptes, et rapidement (d’autant plus si l’on considère l’état dans lequel cette présidence va nous remettre ce qu’il restera de l’université à son départ…). Il est louable de nous annoncer l’obtention triomphale d’une rallonge de 600 000 euros du ministère ; mais que représente cette somme en comparaison des près de 3 millions d’euros (!) qu’auront coûté les attaques disciplinaires et judiciaires à l’encontre du CEREGMIA (payement des salaires et charges sociales des suspendus, payement des heures complémentaires en remplacement des professeurs suspendus, payement des fréquents déplacements en métropole en première classe, honoraires des 9 avocats de la présidence, etc.) ? 

Nous attendons donc sereinement les décisions disciplinaires et judiciaires avant de nous prononcer et demander des comptes à ceux qui ont réellement amputé le budget de l’université et trahi leur devoir envers les étudiants antillais à leur profit personnel. 

Deux choses cependant me font douter dans cet épisode (je veux dire : en dehors du trucage systématique des élections, la censure du mail interne et autres irrégularités à la solde de notre équipe de « nettoyeurs » de l’ex UAG) :

Pourquoi l’accusation portée par la présidente de l’Université devant le tribunal disciplinaire de Toulouse ne reprend elle plus les accusations de détournements de fonds ? (Si je mens, il suffit de produire le document prouvant le contraire…)

Pourquoi attaquer maintenant et si violemment l’ancien président P. Saffache, qui vient d’être nommé Professeur par décret du Ministère, comme cela fut la règle pour les anciens présidents (P. St Cyr, A. Arconte), et comme son dossier scientifique et son implication le justifient pleinement ? Chercherait-on à punir celui qui n’a pas crié avec les loups ? On a vu des collègues de l’UAG obtenir ce titre avec des dossiers scientifiques nettement moins fournis (ils se reconnaîtront), voir sans dossier scientifique du tout (ex. Confiant !). Et que dire de l’agité sans dossier qui attend, à l’heure où nous écrivons, sa nomination de Professeur en Droit en Martinique (plus c’est gros plus ça passe !) pour bons et loyaux services ? »

Et ce mardi 5 mai, il prend la justice à témoin : 

« Car la justice n’ayant pas trouvé l’ombre d’une trace des fameux détournements gigantesques qu’auraient organisés le CEREGMIA, Fred Célimène reprendra ses fonctions à la fin du mois. La panique gagne ceux qui ont monté cette opération, car l’heure des comptes approche. »

A t-il aussi des informations privilégiées de la justice ?  D’après nos informations, le juge d’instruction avance tranquillement dans son dossier et c’est bien du coté du CEREGMIA et de sa bande d’avocats marron que la panique semble gagner.

Une panique qui permet tous les excès, comme le prouve le mail de ce monsieur.  Mais tous ces avocats marron, pensent-ils aux jeunes de notre pays qui étudient à l’Université des Antilles et qui ont droit au respect. Ce sont eux les premières victimes de ce scandale qui pollue le pays et ternit gravement l'image de l'Université.

Lisa David

BWÈT ZOUTI :  

Monsieur Romain Cruse que j'ai tenté de joindre hier à l'ADUAM où il travaille, m'a rappelée aujourd'hui mercredi 6 mai. : Sa réponse est à la hauteur de ses mails : Très insultant, assumant mal ses responsabilités. Après avoir reconnu que oui, c'est bien lui qui a envoyé le mail diffusant l’invitation de la Préfecture de Martinique à la présidente de l’Université des Antilles, il a ajouté : « Vous avez écrit un article pour défendre votre copine Madame Mencé-Caster ? » 

Je  lui ai répondu que ce n'était pas mon amie et que les journalistes n'écrivent pas dans ce but.

Sans argument, éructant il a ajouté : vous êtes une comique, vous écrivez dans un petit journal. Vous pouvez écrire que Romain Cruse vous a dit que vous êtes une comique."

Et ce monsieur, avocat-marron du CEREGMIA où il intervient, a ainsi démontré l’immensité de son talent. 

Pauvre notre jeunesse avec ce type d’«enseignant » 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Président du Conseil Régional et Député Serge Letchimy, qui a rencontré ce mardi la communauté universitaire de Martinique, s'est voulu rassurant et a promis de tout

En Martinique les syndicats d’étudiants, ceux des personnels, le chef de pôle Jean-Emile Symphor et les enseignants chercheurs ont tous joués l’apaisement, à la veille

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »