Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Décidément les semaines se suivent depuis décembre 2015, mais les élus PPM et leurs alliés au sein de EPMN ne réalisent toujours pas, ou pire refusent d’admettre, qu’ils ont perdu les élections à la CTM. Il y a de quoi s’inquiéter quand des femmes et hommes politiques qui ont été à la tête des affaires du pays pendant plusieurs années, se jouent ainsi du système démocratique et cherchent par tous les moyens, à imposer leurs choix. Le temps passe sans que les perdants, (qui il est vrai avaient montré pendant 6 ans au Conseil Régional, leur  inquiétante relation avc le pouvoir) acceptent de penser à l'intérêt général. Le communiqué du porte-parole de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), Daniel Marie-Sainte, le confirme et fait penser à ce proverbe créole : » Chien ni labitid volé zè, menmsi ou brilé djol-li. »

Suite à l'élection, coupée des réalités démocratiques du vote du 13 décembre 2015, de Johny HAJJAR à la présidence la SPL Transport, nous avons pris connaissance d'un communiqué surprenant du groupe minoritaire EPMN, signé de Jean-Claude DUVERGER!  

La première question qui nous vient à l'esprit:

Qui a donné mandat à la SPL Transport d'étudier l'extension du TCSP ?

Sûrement pas la CTM !

Donc au nom de qui, Jean-Claude DUVERGER et les élus EPMN entendent-t'ils être responsables des études concernant l'extension du TCSP sur le territoire Martiniquais ?

De la CACEM ?

De la Ville de Fort de France?

De la Ville du Lamentin?

De la Ville de Schoelcher?

Décidément, ils n'ont pas encore compris que le Peuple Martiniquais les a mis en minorité le 13 décembre 2015 !

Le Peuple Martiniquais a choisi Alfred MARIE-JEANNE et les élus GSPBPAC pour gérer la CTM dont les compétences s'étendent à l'ensemble du Pays,dans le respect,bien-sûr, des compétences propres des communes et des EPCI.

Personne n'imposera à la CTM des décisions que ses élus n'auront pas majoritairement pas choisi !

C'est cela la DÉMOCRATIE !

A bon entendeur salut !

 

Le 6 mai 2016

Daniel MARIE-SAINTE

Conseiller Exécutif, Porte-parole du Conseil Exécutif de la CTM

 

Le communiqué des élus qui une fois de plus, refusent le verdict des urnes :

Ce mercredi 4 Mai 2016, le Conseil d’Administration de la Société Publique Locale (SPL) TRANSPORT DE MARTINIQUE s’est réuni afin de renouveler sa Présidence. Émile GONIER, élu le plus âgé de la séance, a procédé à l’élection du président de manière transparente et démocratique en présence des élus du CA. Les absences de Lucien ADENET et de Jean Philippe NILOR ont été constatées ; aucune procuration n’avait été transmise. Johnny HAJJAR, seul candidat proposé, a été élu à la Présidence de la SPL à la majorité absolue de 6 voix sur 8.

Suite à la proclamation de ces résultats, Louis BOUTRIN, représentant de la CTM au conseil d’administration de la SPL, a demandé la parole et s’en est pris verbalement aux représentants d’Ensemble Pour une Martinique Nouvelle. Au cours de cette intervention, le conseiller exécutif a déclaré que la Collectivité Territorial de Martinique ne financerait plus la SPL TRANSPORT DE MARTINIQUE puis, s’est levé et a quitté la salle sans accepter de poursuivre les débats. Les élus présents ont pris acte de la décision du Monsieur BOUTRIN de quitter la salle et ont néanmoins poursuivi l’ordre du jour avec l’élection de la Vice-Présidence ; c’est Michelle MONROSE qui a été élue à l’unanimité des présents.

EPMN déplore l’attitude anti démocratique du Conseiller exécutif et la volonté manifeste de la gouvernance en place de ne pas collaborer avec les membres de l’opposition, même dans l’intérêt du pays. En outre, EPMN dénonce les menaces proférées envers la SPL, outil de gestion et de développement du transport en Martinique. Pour rappel TRANSPORT DE MARTINIQUE a pour mission de préparer les futures extensions des lignes et d’assurer l’entretien des infrastructures réalisées pour le TCSP.

EPMN tient à saluer l’engagement de ses élus qui apportent leur contribution au service de l’intérêt général du pays Martinique.

 

Jean-Claude Duverger,

Conseiller à l’Assemblée de la Collectivité territoriale de Martinique – Chef de file du groupe Ensemble pour une Martinique Nouvelle (EPMN)

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Depuis quelques semaines les insultes pleuvent sur Daniel Marie-Sainte, porte parole du Groupe de élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants au Conseil Régional de Ma

En 2013, le Député de la Martinique, Jean-Philippe Nilor, s'était engagé auprès de l'association GPX Outre-mer, pour que ce dossier se concrétise, il salue aujourd'hui cette avancée pour les foncti

En vue des élections pour la Collectivité Unique de Martinique de décembre prochain, plusieurs organisations politiques, CNCP, Martinique Ecologie, le MIM, le PALIMA, le PCM, le RDM se sont unies a

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »