Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ce courrier signé d'Yves Hayot le 11 février 1992 à l'atention de Louis Mermaz, ministre socialiste de l'agriculture de l'époque, n'a plus de secret pour personne. La vérité aime prendre l'escalier, elle sait que l'ascenseur du mensonge est exposé aux pannes. Forte de ses efforts, la vérité apprend aussi la patience. Les responsables de l'empoisonnement des populations de Martinique et de Guadeloupe, de leur terre, leurs rivières, ne vivront plus tranquillement comme étrangers à la souffrance semée. Ces marchands de mort pourront faire disparaître des archives, payer des larbins pour sauter à leur secours, l'histoire de ce scandale, de ce crime prémédité, éclate à la face du monde. Quand aux journalistes qui choisissent d'être aux ordres, les réseaux sociaux racontent déjà leur inéluctable disparition. Le courrier d'Yves Hayot demandant la prolongation de l'utilisation du Curlone, cet autre nom du chlordécone, en dit un peu plus sur les responsabilités, même si ce planteur est décédé en Mars 2017.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Steve Gadet,  Maître de Conférence à l’Université des Antilles et de la Guyane, découvre Haïti et il le dit lui même, « avec l’humilité du nouveau venu ».

Ahed Zaqout, un ancien joueur de football qui a représenté l'équipe nationale palestinienne a été tué par une bombe israélienne qui a frappé son appartement dans la bande de Gaza, rapporte Reuters,

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Pages

1 2 3 4 5 »