Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les supporters des protagonistes des détournements de fonds européens du CEREGMIA auraient-ils pris le pouvoir à l'Université des Antilles ? L'arrivée des nouveaux dirigeants semble bien inquiéter celles et ceux qui avaient voulu le nettoyage, l'assainissement des comptes dans l'intérêt des étudiants. Rappelons que l'Université des Antilles est contrainte de rembourser les sommes détournées, diminuant en conséquence les possibilités d'amélioration des conditions d'études des jeunes antillais. L'IUT qui lance ce préavis de grève, reconductible à partir du 1er février, estime que l'autonomie des pôles et surtout celui de Martinique, n'est pas respecté. La mobilisation est commencée, ce matin un universitaire, Eric Lamboudière, réputé être un soutien de Fred Célimène, ancien directeur du CEREGMIA, radié et mis en examen dans cette affaire, est resté aux portes de l'IUT de Martinique.

La mobilisation commencée à l'IUT de Schloelcher

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Inutile de croire que les étudiants des Antilles sont plus bêtes qu'ailleurs, ils n'ont pas besoin de maître pour les diriger.

L’Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (AFDESRI) apporte son soutien, dans une lettre ouverte, à Cori

La décision de la Commission de jugement du Conseil de discipline de Toulouse, concernant l'affaire du CEREGMIA a été rendue le 11 juin et l'information concernant Fred

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »