Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Un groupe d'environ 30 gynécologues d'une ville roumaine, a décidé d'arrêter tous les avortements au cours de la semaine précédant la Pâque orthodoxe le 12 Avril, afin de ne pas «déranger Dieu».

« Nous n’effectuons pas d’avortements pendant les grandes vacances, en particulier pendant la Semaine Sainte et Noël parce que nous pensons qu'il n'est pas juste de bouleverser Dieu », a déclaré Marius Craina, gynécologue et directeur de l'hôpital local de Timisoara, une ville dans l'ouest de la Roumanie.

Il a déploré le nombre d'avortements pratiqués - environ 250 par jour - dans la majorité orthodoxe de ce pays. « Ici, l'avortement est considéré comme un moyen de contraception. Nous avons l'un des taux d'avortement les plus élevés en Europe ».

L'avortement a été interdit en Roumanie sous le régime du dictateur Nicolae Ceausescu, qui a été tué en 1989 lors d'une révolte populaire pour le chasser du pouvoir.

L'avortement a été légalisé ensuite en 1990. Cette année, pas moins de 992 000 avortements ont été enregistrés, soit trois fois le nombre de naissances.

Depuis lors, le nombre d'avortements a progressivement diminué dans ce pays le plus pauvre de l'Union européenne, avec 88 000 enregistré en 2012, pour 200 000 nouveau-nés.

(AFP)

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Si la Martinique n'a pas encore réussi à attirer les touristes Allemands, ce n'est pas parce que le pays est inconnu là-bas.

L’information était apparue sur le Net, suivie de démentis.

Depuis la tentative de putsch du 15 juillet en Turquie, le pouvoir en place mené par le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan qui a instauré l’état d’urgen

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »