Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Un groupe d'environ 30 gynécologues d'une ville roumaine, a décidé d'arrêter tous les avortements au cours de la semaine précédant la Pâque orthodoxe le 12 Avril, afin de ne pas «déranger Dieu».

« Nous n’effectuons pas d’avortements pendant les grandes vacances, en particulier pendant la Semaine Sainte et Noël parce que nous pensons qu'il n'est pas juste de bouleverser Dieu », a déclaré Marius Craina, gynécologue et directeur de l'hôpital local de Timisoara, une ville dans l'ouest de la Roumanie.

Il a déploré le nombre d'avortements pratiqués - environ 250 par jour - dans la majorité orthodoxe de ce pays. « Ici, l'avortement est considéré comme un moyen de contraception. Nous avons l'un des taux d'avortement les plus élevés en Europe ».

L'avortement a été interdit en Roumanie sous le régime du dictateur Nicolae Ceausescu, qui a été tué en 1989 lors d'une révolte populaire pour le chasser du pouvoir.

L'avortement a été légalisé ensuite en 1990. Cette année, pas moins de 992 000 avortements ont été enregistrés, soit trois fois le nombre de naissances.

Depuis lors, le nombre d'avortements a progressivement diminué dans ce pays le plus pauvre de l'Union européenne, avec 88 000 enregistré en 2012, pour 200 000 nouveau-nés.

(AFP)

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Si la Martinique n'a pas encore réussi à attirer les touristes Allemands, ce n'est pas parce que le pays est inconnu là-bas.

Ils sont jeunes, souriants, ils sont contents de revenir à la maison où ils retrouveront leur famille.

La menace de mort avertit le chanteur et star de dancehall et du reggae jamaïcain, qu'il ne devrait pas se produire au concert du réveillon du nouvel an, aux Maldives :

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Cuba est endeuillé après l'accident d'avion qui s'est produit ce 18 avril 2018, aux environs de midi. Une centaines de victimes est à déplorer.

Un héritage peut virer au cauchemar. La maison obtenue peut cacher des fissures où une invasion de thermites.

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Jean-Philipe Nilor a rappelé qu’il a été élu dans la circonscription du Sud, mais il est le Député de la Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »