Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Après sa victoire aux municipales de mars 2014, Pierre Samot a assommé les habitants de la ville du Lamentin d’une importante hausse d'impôts. On ne touche pas impunément aux poches des contribuables, un avertissement a été lancé. Le 13 décembre on a vu le maire et son 1er adjoint, David Zobda, groggy à l’annonce de la victoire de la liste « Gran Sanblé pou Ba Péyi-a an Chans » conduite par Alfred Marie-Jeanne pour l'élection de la CTM (Collectivité Unique de Martinique). Pour cette fin d'année, l'opposition révèle le dernier avis de la Chambre Régionale des Comptes qui démontre une perte financière de la SEMAVIL de près de 5,5 millions d’euros, que la ville devra inscrire dans son budget. Un vent de fin de règne souffle sur la plaine du Lamentin.

 

Depuis 1989, les électeurs du Lamentin ont sans cesse réélu leur maire Pierre Samot. Après qu’il ait été condamné en 1998 par Tribunal Correctionnel de Fort-de-France à deux ans de prison avec sursis, 70.000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité pour « corruption, trafic d'influence et favoritisme » dans une affaire de passation de marchés publics, les électeurs l’ont réélu avec panache. Au rythme où va le déficit de la ville, aux prochaines élections municipales les assomés ne seront pas les mêmes.

 

DRÔLE DE CADEAU POUR LES CONTRIBUABLES DU LAMENTIN

 

La période de Noël, est pourtant traditionnellement réservée aux cadeaux agréables. Pourtant nous  venons de découvrir que le Maire du Lamentin et son équipe de la majorité municipale ont préparé un cadeau, aussi surprenant que désagréable, à l’attention des contribuables du Lamentin.

Usant du même subterfuge qu’il a utilisé en 2014, à la veille de la période électorale des municipales, le Maire du Lamentin a, une nouvelle fois, caché l’information à la population.

Déjà, au cours du premier trimestre 2014 il s’était abstenu de tenir les réunions mensuelles de la commission des finances, privant ainsi les élus de l’opposition municipale d’informations sur la situation financière de la Commune.

De fait, à la veille des élections municipales, il avait soigneusement dissimulé la situation déficitaire des comptes de la ville du Lamentin au 31 décembre 2013.

Un mois, jour pour jour, après sa réélection au poste Maire le 29 mars 2014, Pierre SAMOT a révélé, lors de la réunion du nouveau Conseil du 29 avril 2014, qu’il avait mis la ville en déficit de 2,4 millions d’euros et que la seule solution qu’il avait trouvée pour remettre les comptes de la ville du Lamentin à flot, était d’augmenter les impôts locaux de près de 16% !

   Nos protestations d’élus de l’opposition n’ont pas suffi à le dissuader.

Les élus de la majorité « EPMN » (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle) ont, comme un seul homme, voté cette augmentation de la pression fiscale sans nullement diminuer les gaspillages de fonds publics que nous avions dénoncés durant la campagne électorale pour les municipales de 2014 !

  Le même scénario a été reproduit en 2015 !

Un avis de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) qui a été saisie par le Préfet au sujet du désastre financier de la SEMAVIL a été notifié à Pierre SAMOT le 4 juin 2015.

Avis qui a été tenu secret durant toute la période électorale pour la CTM que nous venons de vivre, alors que la loi dispose que cet avis devait faire l’objet d’une information aux élus municipaux du Lamentin, dès la plus proche séance publique du Conseil Municipal !

Cet avis, contenu dans le rapport de la CRC, très sévère pour la gestion de Pierre SAMOT à la tête SEMAVIL, met en évidence les conséquences fâcheuses pour les finances de la ville du Lamentin.

Les pertes cumulées de la SEMAVIL sur les exercices 2011,2012, et 2013 s’élevaient à plus de 7 millions d’euros.

Ces pertes financières n’ont pas totalement été effacées par les aides, portées en catastrophe, par le Conseil Régional et la CACEM, sous forme d’augmentation du capital social de la SEMAVIL

Le Conseil général, pourtant dirigé  par ces mêmes élus de EPMN, n’a pu, faute de moyens,  participer à cette augmentation du Capital !

La perte financière résiduelle de la SEMAVIL se chiffre à près de 5,5 millions d’euros !

La Commune de Lamentin, étant le principal actionnaire de la SEMAVIL, la CRC indique dans son avis l’obligation qui est faite au Maire du Lamentin, de par la loi, d’inscrire dans le budget communal, au titre de dépenses obligatoires, une provision pour risques pour le comblement du passif de la SEMAVIL (Article R2321-2 du code général de Collectivités Territoriales).

Cette dépense obligatoire pour la ville du Lamentin se chiffre à plus de 2,5 millions d’euros !

  La CRC précise dans son avis du 26 mai 2015, je cite : »

« … L’impact sur le budget de la commune du Lamentin est significatif ayant un résultat courant négatif (-214 .483 €) en 2014, la décision du Conseil d’Administration de la SEMAVIL est susceptible de déséquilibrer tant le Compte Administratif 2014 que le Budget Primitif 2015 de la ville du Lamentin. » (Fin de citations)

L’information et le débat sur les conséquences à tirer, suite à l’avis rendu par les « juges financiers et budgétaires » sont enfin inscrits à l’ordre du jour de la séance du Conseil Municipal qui se tiendra le mardi 29 décembre 2015, en pleine période des fêtes, entre Noël et Jour de l ‘An.

C’est à dire au moment où l’attention des contribuables est détournée par les festivités familiales !

Que décideront le Maire Pierre SAMOT et sa majorité EPMN pour pallier à cette situation de désastre financier ?

En tant que responsable d’un groupe de l’opposition municipale, j’ai pris la responsabilité de porter cette grave situation à la connaissance de l’opinion publique.

 

Le Lamentin, le 25 décembre 2015

Daniel MARIE-SAINTE

Conseiller Municipal (Rassemblement Populaire Lamentinois)

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Le maire de la ville du Lamentin, Pierre Samot,  est à 80 ans le candidat le plus âgé en Martinique, pour ces élections municipales de mars 2014. Ce dissident communiste élu depu

A 80 ans, Pierre Samot, a été réélu dès le premier tour, maire du Lamentin, deuxième ville de Martinique.

A peine les élections municipales passées et le maire Pierre Samot réélu à 80 ans avec 51,57 % des suffrages, une hausse des impôts de plus de 15%, était lachée sur la tête des électeu

Dans la même rubrique...

La dernière ineptie prononcée par Nadine Morano, celle

Le journal télévisé de Martinique 1ère ce mercredi

Si le sociologue et écrivain André Lucrèce ne cite personne, on aura bien compris qu’il raconte élégamment ces moments insupportables infligés à la population, par cert

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles au

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Pages

1 2 3 4 5 »