Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Pour le mouvement politique Péyi-a, « désormais l'égalité, ce n'est plus d'élever les retraites du plus grand nombre, c'est de réduire les retraites de certains. Un autre choix était possible, celui d'un alignement progressif par le haut. C'est l'inverse qui est présenté : un alignement brutal par le bas et même le très bas. Dans notre pays, cette politique ne peut qu'aboutir à un désastre. » Le mouvement dirigé par Jean-Philippe Nilor et Marcellin Nadeau appelle donc les militants, sympatisants et tous les Martiniquais à participer aux manifestations de ce 5 décembre 2019.

Communiqué du Mouvement politique Péyi-a

Mobilisation du 5 décembre 2019

 

Poursuivant son entreprise de sape de la Sécurité Sociale, le président de la République et son gouvernement, tout acquis à la cause des grandes fortunes, ont décidé de réduire le montant des retraites de tous ceux qui en bénéficient ou qui devraient en bénéficier dans les années futures.

Comment ? En prenant prétexte de l’existence de régimes spéciaux, parfois plus favorables que le régime général, afin de faire passer le cœur de son objectif : réduire le coût des régimes de retraites. L’objectif est le maintien d’un niveau relativement bas des dépenses consacrées aux retraites, quel que soit le nombre de retraités et les conséquences pour le niveau de vie de ces derniers.

Désormais, l’égalité, ce n’est plus d’élever les retraites du plus grand nombre, c’est de réduire les retraites de certains.

Un autre choix était possible, celui d’un alignement progressif par le haut. C’est l’inverse qui est présenté : un alignement brutal par le bas et même le très bas.

Dans notre pays, cette politique ne peut qu’aboutir à un désastre.

En effet, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait atteindre 34% en 2030 puis 40% de la population en 2040.

Et déjà aujourd’hui, 95 % des personnes âgées vivent avec moins de 1 000 € par mois, dont environ 40 % avec le minimum vieillesse.

Tout le monde est donc concerné ! Les retraités et les futurs retraités, les actifs comme les chômeurs de tout âge, qui, après avoir galéré pour s’insérer dans la société, ne pourront prendre leur retraite que de plus en plus tardivement et verront leurs difficultés croître avec des montants dérisoires.

PÉYI-A appelle tous ses militant(e)s et sympathisant(e)s et tous les martiniquais à participer au mouvement du jeudi 5 décembre et aux manifestations organisées.

 

Fait le 04 décembre 2019

P/O le Comité Directeur de PÉYI-A, Jean-Philippe NILOR – Marcellin NADEAU

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Daniel Marie-Sainte a été pendant des années, Secrétaire générale de la CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais), mais la fibre syndicale ne s'est pas endormie.

Face à l’échec des négociations avec le patronat du BTP, les salariés de ce secteur sont en colère et ils ont décidé de le faire savoir.

Alfred Marie-Jeanne, président de l’autorité des transports, a rencontré une délégation de la Société Transcapital, en début de soirée ce jeudi, pour contribuer

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Pages

1 2 3 4 5 »