Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Candidate de la Dominique où elle est née, la baronne Patricia Scotland de Asthal a été élue Secrétaire Général du Commonwealth, vendredi à Malte où les 53 chefs d'Etat de l'Union se sont réunis pour un sommet. La Communauté des Caraïbes (CARICOM) a salué l'élection de Patricia Scotland suite à une campagne électorale qui menaçait de diviser les 15 membres du groupement régional.

« Je suis incroyablement fiere d'être la première femme à occuper le poste de Secrétaire général du Commonwealth » a déclaré Patricia Scotland au cours d'une conférence de presse après son élection. Elle a ajouté qu'elle placera « l'agenda des femmes très fermement sur la table. »

« La violence domestique affecte une femme sur trois dans le monde. C’est la plus grande cause de mortalité chez les femmes et les filles et c’est une honte qu’il en soit ainsi. » La nouvelle Secrétaire général a lancé un appel à tous les citoyens du Commonwealth pour contribuer à la réduction de la violence domestique.

Née à la Dominique en 1955, Patricia Scotland est une avocate britannique, elle a occupé plusieurs postes au sein du gouvernement britannique, notamment en tant que procureur général pour l'Angleterre et le Pays de Galles et d'avocat général pour l'Irlande du Nord. Elle est entrée dans l'histoire en 1991 quand elle est devenue la première femme noire à être nommée conseiller de la Reine.

Son élection a été une grande victoire pour la Dominique qui appuyait sa candidature, malgré l'opposition régionale et locale. Beaucoup de dirigeants des Caraïbes ont clairement annoncé qu'ils soutenaient Sir Ronald Sanders, l'autre candidat des Caraïbes, désigné par Antigua-et-Barbuda.

La Communauté des Caraïbes (CARICOM) a salué l'élection de Patricia Scotland, mais la campagne électorale a bien failli diviser les 15 membres du groupement régional.

Dans un message de félicitations, le Secrétariat de la CARICOM basé au Guyana a accueilli la victoire de Patricia Scotland en soulignant qu’elle entre une nouvelle fois dans l'histoire en devenant la première femme à diriger l'organisation.

Le Secrétaire général de la CARICOM, Irwin LaRocque, a déclaré que « la Communauté a hâte de travailler avec Patricia Scotland en continuant à renforcer l'organisation unique qu’est le Commonwealth dans la construction de la coopération étroite entre cette organisation et la CARICOM. »

A Saint Kitts-et-Nevis le Premier ministre, Dr Timothy Harris, a décrit le nouveau secrétaire général du Commonwealth comme une femme avec un fort attachement pour la Caraïbe et qui a « une large vue d'ensemble », nécessaire pour « conduire le Commonwealth dans une nouvelle ère au moment où des solutions s’imposent face à des problèmes critiques. »

Le chef de l'opposition de Trinidad-et-Tobago, Kamla Persad Bissessar, a déclaré qu'elle n’a « aucun doute que Patricia Scotland maintiendra sa promesse de poser fermement sur la table les problèmes des femmes et celle de travailler avec les dirigeants, les gouvernements, les administrations locales et d'autres partenaires »

Kamla Persad Bissessar a ajouté « Il est le temps pour le Commonwealth de reconnaître la valeur des femmes dans des rôles de leadership. »

La baronne Patricia Scotland de Asthal prendra ses fonctions en Avril, l'année prochaine. Le Secrétaire général du Commonwealth est élu pour un maximun de deux mandats de quatre ans.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le président de la Région martinique et celui de la Région de Guadeloupe se sont rencontrés ce samedi, en Martinique. Ils ont abordés de nombreux sujets et le font savoir.

Un pas, encore un pas et une volonté de faire un grand pas, pour enfin faire partie intégrante de son environnement naturel.

Notre article du 18 mars révélant la proximité étonnante, sinon inquiétante pour l’indépendance de la presse, constatée sur la page d’accueil du site de la Ville de For

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les déclarations des élus et responsables politiques qui ont suivi la destruction des statues de Victor Schloelcher à Fort-de-France et à Schoelcher ce 22 Mai 2020, ont

Si les indignés de la destruction des statues de Victor Schloelcher se comptent à la pelle, on les a peu ou pas du tout entendus pour critiquer l’affiche indigne publié

Pages

« < 1 2 3 4 5 »