Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Comme aux heures sombres de l’histoire esclavagiste en Martinique, Louis Boutrin a choisi des vigiles accompagnés de chien, pour terroriser les grévistes du Parc Naturel, dont il est le président. Il appelle ça : « un dispositif spécial » dans une note adressée au personnel ce lundi matin. Très spécial en effet quand refusant la négociation, le responsable élu politique de la CTM choisit la méthode la plus indigne qui soit dans un conflit social, faute de vouloir dialoguer. Des sociétés de sécurité comme arme de dissuasion massive contre le droit de grève, ce droit de désobéir, droit à la résistance, reconnu par la Constitution française.

Une photo prise par des grévistes au lever du jour ce lundi, montre deux vigiles avec un chien devant le siège du Parc Naturel. L’information a rapidement fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Ce que le Président qualifie de « dispositif spécial » fait monter la pression d’autant que l’élu de la CTM a fait venir un huissier. Une habitude qui ne lui coute pas un centime, puisque c’est l’argent du contribuable qui paiera. Devant les caméras de Martinique 1ere, il fait le MacGyver en enjambant le barrage installé par les grévistes, mobilisés depuis 40 jours.

 

En allant vérifier l’information concernant des chiens en milieu de journée, j’ai pu voir des vigiles, mais pas de chien. Un vigile m’a dit qu’il n’y a qu’un chien. Mais il n’était pas visible.

 

La note de service de Louis Boutrin annonçant « un dispositif spécial assurant la sécurité du personnel a été mis en place. »

 

La présence d’un ou plusieurs chiens a provoqué la réaction d’un groupe d’élus du Comité syndical du Parc.

Ils « considèrent que les agissements du Président du Parc Naturel Régional de la Martinique Mr Louis Boutrin sont une atteinte très grave aux respects des droits les plus élémentaires des agents mais également des élus de l’institution. »

Ces élus condamnent « avec la plus grande fermeté l’envoi de vigiles et de maîtres-chiens pour s’opposer aux grévistes, après les épisodes de blocage des agents  et des élus aux entrées des  sièges de la Collectivité à Plateau Roy et à l’ex-Conseil Général. »

« Cette pratique constitue une dérive autoritaire abjecte et une entrave d’une extrême gravité contre lesquelles nous nous élevons sans réserve… » 

 

Invité de la radio de service public un peu plus tôt ce lundi, le président du Parc s’est encore lancé dans des attaques visant Ronald Brithmer, le Directeur Général des Services et Daniel Chomet, l’ancien président PPM du Parc. Il faisait une fois de plus, la démonstration que le DGS licencié n’est qu’une victime collatérale des tirs d’un président, qui règle ses comptes avec l’ancienne majorité de l’ex Conseil Régional.

Daniel Chomet a dans la journée, répondu aux accusations faites sur Martinique 1ère par son prédécesseur. Sa réaction circule sur WhatstApp :

Halte au mystificateur, Halte au macoute du PNRM !

La dernière plaidoirie du Président du PNRM afin de justifier l'injustifiable donne à chacun la mesure de la lente agonie d'un outil remarquable au service de la Martinique.

Cependant je prendrai à chaque fois le soin de rétablir la vérité, quand le mensonge reste pour certains la seule arme afin de tromper les Martiniquais ...

D'abord j'affirme que l'actuelle gouvernance du PNRM utilise le mensonge pour camoufler de graves dérives !!!

Une dérive visant à faire la chasse aux prétendues sorcières, dont le seul véritable tort serait d'avoir été recruté sous ma mandature. Quelle bassesse !

J'affirme que chacun au sein d'une administration est libre d'avoir des opinions politiques ou pas ... cela ne peut en aucun un cas devenir un motif afin d'engager la cabale à laquelle se livre gratuitement le Président du PNRM ...

Je sais que la vérité et le professionnalisme du DGS, feront barrage aux sales manœuvres dont il est victime !!!

Mais la faculté du Président du PNRM à exceller dans l'arbitraire n'épargne personne.

Sinon, pourquoi, aujourd'hui des recrutements de personnels supplémentaires au-delà des disponibilités financières du Budget qu'il a lui-même voté ! Causant ainsi un déficit  des charges de salaire de plus de 100 000€  en 2017 !

Pourquoi dépenser encore 400 000 € non budgétisé, pour organiser un congrès de réserve à sa gloire en 2017 ... et encore mettre ainsi en péril les équilibres financiers du PNRM!

Voilà les vraies dérives dont le DGS s'est inquiété… Cela est son rôle sinon son devoir. Voilà surtout le motif du courroux du Président du PNRM confronté à un DGS contraint de lui faire comprendre que l'institution n'est pas sa « boutique »!!

Mais afin de masquer le gouffre financier dans lequel aujourd'hui il fait sombrer lentement le PNRM, il faut sortir du chapeau des motifs ridicules !

La premier motif concerne le doublement du personnel du PNRM sous ma mandature passant de 75  à 150  agents au travail !!!

Le second concernerait une ardoise de 900 000€ d'impayés !

Si l'ignorance ou l'aveuglement partisan confinent certains aux gesticulations alors il est utile d’éclairer les esprits libres car il y a des limites que la bêtise seule ne saurait justifier !

Tout d’abord, précisons que le budget du PNRM a triplé sous ma mandature ... je dis bien triplé ... afin de faire du développement durable quand d'autres ne font que discourir sur le développement durable !

Passant d'un Budget de 5 millions en 2010 à environ 15 millions d'euros les années suivantes !

Garantissant la bonne santé financière, le bon fonctionnement de l'institution et la multiplication des actions et projets structurants.

Les 70 agents supplémentaires employés aux PNRM entre 2010 et 2015 l'ont été pour partie (environ 50) grâce à des chantiers d'insertion à 100% financés ( Europe, Etat, Région).

Ces chantiers d'insertion dont certains se drapent des résultats aujourd'hui dans les médias, ont permis :

- De relancer le café d'exception   et le cacao grand cru !!

- De commencer enfin la remise en état des sentiers, dont le grand Sentier de randonnée, reliant Absalon à Grand-Rivière.

- De faire de l'animation équestre avec nos fameux mulets (Val d’Or)

- De relancer l'artisanat d'art autour de nos bois précieux

- D'autre part, l'ouverture du domaine d'Emeraude en 2011 a nécessité des agents.

Aujourd'hui ce jardin est référencé « jardin d'excellence » et fait la renommée de la destination Martinique dans les ouvrages spécialisés.

D'autres agents ont été recrutés car mon équipe a résolument fait le choix d'investir dans des domaines essentiels :

- la valorisation du patrimoine naturel, notamment le classement UNESCO, qui a donné la possibilité à 2 jeunes talents Martiniquais de réaliser enfin le premier dossier qui nous a valu l'inscription de la Martinique sur la liste indicative de l'UNESCO  

- l'élaboration des projets d'aménagements remarquable tels celui de la montagne pelée ou de la maison de la mangrove à Vatable (achevée).

- d'autres agents ont été recrutés pour relever le formidable pari de la valorisation de nos productions patrimoniales :

Le mouton marqué, ainsi que le cochon noir, notre manioc, le miel… qui obtient des prix à la foire agricole de Paris.

Cela bien sûr, rendu possible grâce à l'accompagnement des techniciens du PNRM !!

- d'autres agents ont été recrutés afin de renforcer  nos  missions en matière de connaissance, de préservation et valorisation de notre biodiversité ...

Cela a permis concrètement la réalisation du premier observatoire martiniquais de la biodiversité.

Cela a permis d'assumer par convention avec le conservatoire du littoral la gestion de leurs zones forestières et  mangroves, ou encore de préparer l'ouverture des réserves marines régionales de Génipa et du Prêcheur !

Mais tout cela le Président du PNRM le sait parfaitement... il a voté à chaque occasion comme l'exige règlement, le recrutement de ces agents pour la mise en œuvre de tous ces chantiers sous ma Présidence !

il sait  surtout que tous ces recrutements qui marquaient la  volonté du PNRM d'agir étaient tous financés au Budget !

La preuve est d'une évidente simplicité !!

Le compte de gestion établi par le payeur (côté Etat) concordait avec le compte administratif établi par le PNRM, ces comptes étaient toujours excédentaires. Je répète ils étaient excédentaires (documents publics consultables ).

Voilà donc les deux excuses totalement invalidées !

J’ajoute.... ces comptes ont été votés par le même Président du PNRM qui cherche aujourd'hui un prétendu héritage financier foireux ...

Quelle tristesse de constater que pour certains le recours aux mensonges est le seul argument !

Mais encore une fois le Président du PNRM cherche par tous les moyens à démolir ce qui n'est pas de sa conception !

Sinon, pourquoi arrêter le travail initié par le PNRM sur la filière cacao depuis 4 ans, seulement parce que la Présidente de l'association des producteurs n'est pas de sa famille politique.

Pourquoi bloquer le financement de la réserve marine du Prêcheur juste parce que le maire n'est pas de sa majorité !

Alors que le financement a été voté par la Région en 2015 ... alors que les subventions votées par la Région pour un montant

de 500 000 € ont  été versées au PNRM depuis  près de 2 ans !

C'est la Martinique qui recule !

 

Faisons malgré moi un peu d'histoire.

Le PNRM est sorti de l'errance budgétaire dans laquelle je l'ai trouvée ... En effet, depuis 2006 les comptes de gestion et administratifs ne concordaient pas ...

Cela est vérifiable mais cela est surtout interdit !!!

Grâce à un énorme travail des équipes sous l'autorité du DGS ,

Les comptes administratifs ont tous été en excédent à partir de 2012 !

Ce redressement financier remarquable nous a valu les félicitations officielles du payeur public en plénière du comité syndical.

Le PNRM a su redevenir une institution financièrement stabilisée, qui rayonne, et qui bénéficie de la confiance de ses partenaires.

Il est pathétique pour tous ceux qui suivent avec attention l'activité du PNRM notamment les élus et les nombreux agents, d'être spectateurs de ce lamentable spectacle.

Au-delà de l'insignifiance d'une telle faculté à mentir tout en le sachant, cette posture pose finalement une question beaucoup plus fondamentale :

Celle des leviers qui, dans une démocratie, permettent d'instaurer un débat contradictoire dans un cadre où le mensonge le plus absurde puisse être banni !

Daniel CHOMET

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

On n’a jamais vu ça : Une conférence de presse pour tenter de lyncher publiquement un salarié qu’on tente de licencier pour « insubordination. » Louis Boutrin l’a fait.

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le chanteur et compositeur Manno Charlemagne qui avait été hospitalisé dans un hôpital de Miami Beach est décédé ce dimanche 10 décembre à l’âge de 69 ans, des suites

En consultant la presse sur le Net, on peut difficilement y échapper.

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Le 25 juin 1805, vente, pour 850,0 Mardi, le Président de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne, a fait appel aux forces de l'Ordre, pour fair

Les dispositions de la Loi antiterroriste ont soulevé l’inquiétude de la Ligue des Droits de l’homme mais aussi celle des personnes n

Pages

1 2 3 4 5 »