Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

« Le Canard Enchaîné » de ce mercredi 10 avril consacre un article au nouveau Palais de Justice de Paris. On y découvre qu’un contrat juteux PPP (Partenariat Public-Privé), comme celui qu’a signé l’ancien Conseil Régional avec Bouygues pour le TCSP, va peser lourdement dans les poches des contribuables. C'est vraiment Plumer les Pauvres Pigeons !

« Le Canard Enchaîné » 10/04/2018 - Extrait :

« Gros retard, la station « Tribunal de Paris » n’ouvrira, au mieux, qu’à l’été 2020. Un cauchemar est donc prédit aux usagers dès l’ouverture du tribunal, le 16 avril.

Mais il y a de merveilleuses nouvelles ! Entre autres, il n’y a plus de « dépôt », remplacé par une distinguée « antenne de détention ». En revanche, pas de nom poli pour désigner les atroces cages en verre, triple sécurité, plafond grillagé, des chambres correctionnelles, qui défigurent le blanc laiteux du krion, la matière des bancs et des bureaux. Une des cages n’a aucune ouverture, et contraindra avocats et prévenus à échanger avec casque et micro.

Le pompon, ce sont les salles de réunion et la bibliothèque, vraiment splendides. Et, surtout les terrasses. Même un peu amochées par d’énormes hublots (des puits de lumière) blancs, évidemment, elles sont magnifiques, surplombant tout Paris.
Dommage, elles ne seront accessibles qu’au personne. Pas aux justiciables dont les impôts paient 235 000 euros par jour à Bouygues pour ce partenariat public-privé, soit 86 millions annuels, pendant vingt-sept ans. Courage, plus que 2 milliards à verser pour cette œuvre de Renzo Piano, saluée par tant de fins connaisseurs en architecture… »

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après la défaite de Garcin Malsa, ancien maire de Sainte-Anne, battu par une liste sur laquelle figure un homme qui revendique sur Facebook son choix politique Front National, le silence des femmes

En présence du Secrétaire Général de l’OEA (Organisation des États Américains), José Miguel Insulza et du Président de la République d’Haïti, Michel Martelly, le ministre des Affaires étrangères, D

Publicitaire, Roger De Jaham n'a pu rester silencieux face à cette indécente et imbécile publicité.

Pages

« 221 222 223 224 225 »

Articles récents

Vendredi 31 janvier 2014 se tenaient les derniers préparatifs pour l’entrée dans la nouvelle année lunaire du cheval de bois, le soir même à minuit.  A Tahiti, le passage au nouvel an chinois se fê

Pages

« < 219 220 221 222 223