Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L’appel est apparu sur Facebook dans la semaine, le rendez-vous pris pour le samedi 9 avril, à 19 heures sur La Savane à Fort-de-France. La Nuit debout martiniquaise est née et on peut considérer que c’est déjà un petit succès, puisque un peu moins d'une centaine de personnes se sont rassemblées sur le gazon pour discuter de ce mouvement qui a débuté sur la place de la République à Paris, à l’issue de la manifestation du 31 mars contre la loi El Khomri. Jusqu’à très tard dans la nuit jeunes, moins jeunes, chômeurs, salariés, retraités ont dit pourquoi en Martinique, les citoyens ne peuvent pas rester en dehors de ce mouvement populaire, qui permet au peuple de prendre la parole et de peser sur son destin. Dès ce dimanche soir, les indignés de Martinique se retrouveront au même endroit à 19 heures. Nous vous proposons les photos pour ce premier soir et nous ferons le point régulièrement.

Pour ce premier soir, les prises de parole ont été nombreuses pour que chacun explique les raisons de sa présence, le sens de la mobilisation en Martinique ou ce qu’est la loi El Khomri qui menace l’avenir des salariés, mais plus largement tous les citoyens quand celles et ceux qui travaillent sont renvoyés au moyen-âge, sans droits. Des propositions d’organisation ont été émises pour que la Nuit debout martiniquaise soit une occasion d’organisation solidaire, qui s’installe dans le temps.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le gouvernement de la République dominicaine reste sourd aux condamnations qui arrivent de nombreux pays et d' organisations des droits de l'homme.

« Votre rôle dans le développement est le deuxième après celui de l'homme politique.

Le gouvernement de la Dominique a salué lundi la visite de l'ancien joueur de cricket, Brian Charles Lara, envoyé spécial du gouvern

Pages

« 229 230 231 232 233 »

Articles récents

Toutes les prisons de l’Outre-mer sont inhumaines.

Thierry Mariani, Député UMP, a allumé le feu avec son tweet raciste,  suite à  l’enlèvement de plus de 200 lycéennes au Nigéria, par la secte islamiste Boko Haram.

Entre procédures judiciaires, blocages et grève générale, le climat social se détériore lentement mais surement en Martinique.

Muriel Jacquet-Crétide 

Ce mardi 6 mai, le secrétaire général de la CSTM, Bertrand Cambusy comparaîtra au Tribunal de Fort-de-France,  à 9 heures,  devant le juge de l'exécution.

Pages

« < 229 230 231 232 233 »