Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Israël continue le génocide à Gaza avec la complicité active des Etats Unis et celle tout aussi indigne de la France. En Martinique, un nouvel appel à manifester contre ce crime est lancé pour le samedi 9 août. Le rendez-vous est fixé à 9 heures à la Maison des Syndicats.

Valérie Amos, sous-secrétaire général de l'ONU pour les affaires humanitaires, a déclaré jeudi que 24 jours de conflit à Gaza a aggravé la situation dans le territoire palestinien.

« Quelques 440 000 personnes ont été déplacées, soit près de 24% de la population et plus de 240 000 sont logés dans des installations gérées par l'ONU tandis que d'autres se réfugient là où ils peuvent, dans les édifices gouvernementaux ou dans les hôpitaux », chassés de chez eux par les attaques sionistes, a déclaré le 31 juillet, Valérie Amos, sous-secrétaire général de l'ONU pour les affaires humanitaires. Elle ajoute qu’« aujourd'hui, aucun lieu n'est sûr », pas même les installations de l’ONU.

Israël continue à massacrer des enfants, des femmes, des handicapés, des personnes agées, des hommes. Une élimination continue du peuple palestinien dans le but de leur voler leur terre et d'élargir son territoire. Une violation du droit international qui laisse de marbre les drigeants des grandes nations dites civilisées, pendant que dans le monde, les manifestants contre la barbarie augmentent.

Dans un article publié dans l'hebdomadaire français, "Le Point", Tahar Ben Jelloun , rappelle ce que l'histoire a prouvé et prouvera encore :

"On apprend l'histoire à l'école, on oublie d'enseigner comment lire l'histoire. Non seulement la guerre actuelle entre Israël et les habitants de Gaza est mal lue, mais elle s'est engagée dans une spirale sans issue. Un simple constat : jamais une terre occupée, un peuple colonisé ne le sont restés éternellement. Tôt ou tard, les valeurs de liberté, de justice et de dignité l'emportent sur toutes les brutalités, quelles que soient les armes utilisées. Il fut un temps où personne n'aurait osé imaginer une Algérie indépendante ou une Afrique du Sud débarrassée du système de l'apartheid. Et pourtant l'histoire a été plus forte que l'irrationalité et la prétention des hommes."

Samedi 9 août les Martiniquais sont invités, par plusieurs associations, syndicats et mouvements politiques, à marcher dans les rues de Fort-de-France, pour dire non à la barbarie israélienne.

CONTRE LE GENOCIDE DES PALESTINIEN-NE-S, AMPLIFIONS LA SOLIDARITE !

Chaque jour qui passe amène son lot de nouvelles victimes dans la tuerie massive perpétrée par l’Etat d’Israël contre le peuple Palestinien. Peu importe aux oppresseurs sionistes que leurs bombes déciment les enfants, les femmes et de toute façon des civils constituant la grande majorité des victimes. Peu leur importe d’attaquer des ambulances, des hôpitaux, des écoles et des mosquées. Seule compte leur volonté de soumettre à jamais le peuple de Palestine. Mais la nouvelle opération meurtrière d’Israël se heurte à l’héroïsme des Palestinien-ne-s, à leur capacité de résistance. Sous les bombes de l’ennemi, le peuple défend son droit à l’existence, son droit à un État qui lui soit propre, son droit à vivre sur ses terres au lieu d’être déporté, son droit à voir respectées les nombreuses résolutions de l’ONU qui reconnaissent, même partiellement, ses droits. Tous les discours présentant ce conflit comme une opération visant à garantir la sécurité de l’État théocratique et colonial d’Israël ou comme une guerre de religions ne sont que honteuses manipulations.

Les dirigeant-e-s des grandes puissances sont coupables au mieux de non assistance à un peuple massacré, au pire de complicité pure et simple avec l’agresseur alors qu’il suffirait de cesser le soutien économique, diplomatique et militaire à l’Etat d’Israël pour qu’il soit contraint de mettre fin à ses agissements criminels. En Martinique, en Guadeloupe et partout dans le monde une vague d’indignation contre la barbarie secoue les populations. Avec ou sans interdictions des gouvernements, les manifestations de rue se multiplient. Après la manifestation réussie de jeudi 24 juillet à Fort-de-France, les organisations soussignées appellent à poursuivre et amplifier les actions pour dire « halte au massacre ! » et soutenir la lutte du peuple palestinien pour son droit à l’existence et à la vie ;

Nous réclamons la réalisation sous l’égide de l’ONU d’une enquête indépendante sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité pratiqués en Palestine ainsi que la désignation et la poursuite des responsables par la Cour Pénale Internationale.
Nous dénonçons à nouveau la politique anti palestinienne des gouvernements impérialistes et en particulier
de l’Etat français. En aucun cas, on ne peut considérer qu’il agit en nôtre nom.

Nous exhortons les autorités élues de Martinique à traduire la protestation des Martiniquaises et Martiniquais épris de justice, de paix et de respect des droits des peuples en élevant la voix contre l’inacceptable
Nous invitons toutes les organisations et personnes se reconnaissant dans les objectifs ici rappelés à nous rejoindre pour se solidariser, expliquer et agir.

Nous décidons de nous joindre à la grande campagne pour le boycott des produits israéliens et pour des sanctions internationales contre l’État d’Israël et nous engageons à mener dans la durée la campagne de solidarité nécessaire pour qu’enfin s’installe une paix juste bénéfique à tous les peuples de la région et au- delà aux peuples du monde entier.

RASSEMBLEMENT DE PROTESTATION ET DE SOLIDARITE SAMEDI 9 AOUT 2014

SOYONS EN MASSE SAMEDI 9 AOUT 2014 A LA MAISON DES SYNDICATS A 9 HEURES

CDMT ; COMMUNAUTE PALESTINIENNE ; CNCP ; G.R.S. ; L’APASSE ; MODEMAS ; MPREOM ; NOU MATINITJE ; PKLS ; SASM ; TANBU MAWON ; UFM ; 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Si la Martinique n'a pas encore réussi à attirer les touristes Allemands, ce n'est pas parce que le pays est inconnu là-bas.

Le Centre de Contrôle et de Prévention (CDC) américain a averti que l'épidémie de chikungunya dans les pays des Caraïbes et d'Amérique centrale et du Sud continue de se

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon dit sa préoccupation face à l’absence d’élections en Haïti, en violation de l’accord du 5 février dernier qui les prévoyait.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Alfred Marie-Jeanne a pris contact avec le gouvernement cubain pour concrétiser l’arrivée en Martinique de médecins cubains, en renfort au Centre Hospitalier Universita

Cinq organisations syndicales du secteur hospitalier ( la CGTM, la CDMT, FO, l'UGTM, l'USAM) se mobilisent pour exiger des moyens, pour faire face à l'augmentation cons

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Pages

1 2 3 4 5 »