Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Prétextant la sécurité des journalistes lors de l’expulsion de zadistes lundi 9 avril, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a interdit aux journalistes de travailler en toute liberté. Fait étonnant dans une démocratie, il a indiqué par communiqué, que « la gendarmerie nationale mettra à disposition des rédactions des photos et vidéos de l’opération libre de droit. »  Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre la mise au pas et le contrôle de l’information visant à éviter la diffusion d’une information indépendante des pouvoirs en place.

Journalistes interdits à Notre-Dame-des-Landes

 

Depuis hier matin et comme promis par le gouvernement Macron, 2500 gendarmes sont mobilisés pour évacuer la ZAD (Zone à défendre) de notre Dame-des-Landes.

Trois mois après l'abandon du projet d'aéroport, l’opération « musclée, brutale ou violente »selon les zadistes se fait sans présence de journalistes. 

En effet, les médias sont clairement interdits de filmer les affrontements. Selon Cédric Pietralunga, journaliste au Monde, le ministère de l’intérieur invite les journalistes sur place à « ne pas gêner les manœuvres opérées par la Gendarmerie, à rejoindre un espace presse » et ils doivent se contenter des images officielles fournies « gracieusement » par les forces de l’ordre. 

Selon Antoine Denéchère, journaliste de France Bleu, « la gendarmerie envoyait par mail les vidéos et photos de l'opération en cours ». Le correspondant de France 2 a déclaré qu’il n’avait jamais vu ça en vingt ans de carte de presse… 

Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, qui se félicitait de la conduite des opérations, les affrontements sont pourtant « peu intenses ».

Le point presse tenu par les zadistes de NDDL parle lui d’une « émotion vive après cette opération brutale qui met à mal le dialogue qui commençait avec la préfecture, On est extrêmement choqués ».

Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre cette mise au pas et ce contrôle de l’information visant à éviter la diffusion d’une information indépendante des pouvoirs en place et réclame immédiatement la libre circulation des journalistes dans la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

Montreuil, le 10 avril 2018

SNJ-CGT

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les Etats-Unis fournissent 350.000 US $ au Guyana en vertu de l'Initiative de Sécurité du Bassin des Caraïbes (Caribbean Basin Security Initiative - (CBSI).

Au Port de Fort-de-France hier soir, une soixantaine de militants écologistes ont été violemment bousculés, trainés par des gendarmes déchaînés. Ces militants n'étaient

La lettre de Josette Manin, présidente du Conseil Général de Martinique, adressée au Député Jean-Phlippe Nilor qui l’a rendue publiq

Pages

« 2 3 4 5 6 »

Articles récents

Il apparaît devant le public le dimanche gras d’habitude, mais déjà ce vendredi, 3 jours avant, Vaval se présente sur les réseaux sociaux. Vaval est dans l’air du temps !

Un groupe de militants du MIM a signé une lettre ouverte pour condamner les quelques élus de la CTM qui, après le scandale du Chlordécone, ont fait « le choix d’infliger à la population Martini

Dans son discours à l’occasion de la commémoration des 20 ans de l’assassinat du Préfet Claude Erignac, le Président de la République a déclaré que « ce qui s’est p

Décidément les comportements de voyous se multiplient chez les élus martiniquais.

Pages

« < 2 3 4 5 6 »