Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Prétextant la sécurité des journalistes lors de l’expulsion de zadistes lundi 9 avril, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a interdit aux journalistes de travailler en toute liberté. Fait étonnant dans une démocratie, il a indiqué par communiqué, que « la gendarmerie nationale mettra à disposition des rédactions des photos et vidéos de l’opération libre de droit. »  Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre la mise au pas et le contrôle de l’information visant à éviter la diffusion d’une information indépendante des pouvoirs en place.

Journalistes interdits à Notre-Dame-des-Landes

 

Depuis hier matin et comme promis par le gouvernement Macron, 2500 gendarmes sont mobilisés pour évacuer la ZAD (Zone à défendre) de notre Dame-des-Landes.

Trois mois après l'abandon du projet d'aéroport, l’opération « musclée, brutale ou violente »selon les zadistes se fait sans présence de journalistes. 

En effet, les médias sont clairement interdits de filmer les affrontements. Selon Cédric Pietralunga, journaliste au Monde, le ministère de l’intérieur invite les journalistes sur place à « ne pas gêner les manœuvres opérées par la Gendarmerie, à rejoindre un espace presse » et ils doivent se contenter des images officielles fournies « gracieusement » par les forces de l’ordre. 

Selon Antoine Denéchère, journaliste de France Bleu, « la gendarmerie envoyait par mail les vidéos et photos de l'opération en cours ». Le correspondant de France 2 a déclaré qu’il n’avait jamais vu ça en vingt ans de carte de presse… 

Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, qui se félicitait de la conduite des opérations, les affrontements sont pourtant « peu intenses ».

Le point presse tenu par les zadistes de NDDL parle lui d’une « émotion vive après cette opération brutale qui met à mal le dialogue qui commençait avec la préfecture, On est extrêmement choqués ».

Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre cette mise au pas et ce contrôle de l’information visant à éviter la diffusion d’une information indépendante des pouvoirs en place et réclame immédiatement la libre circulation des journalistes dans la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

Montreuil, le 10 avril 2018

SNJ-CGT

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le TCSP qui n’en finit plus d’être opportunément essayé, a été mis en circulation sur les routes où les travaux commencés depuis nanni-nanan ne sont toujours pas achevé

La décision a été prise par le Conseil d’Administration de Martinique Transport, suite à un vote l’unanimité, moins 4 abstentions, de prolonger la marche à blanc du TCSP mais avec passagers et grat

Les deux Députés de la France Insoumise, Jean-Hugues Ratenon et Eric Coquerel sont venus témoigner leur solidarité aux étudiants en grève de Tolbiac à Paris 1.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Un nouveau Directeur Général arrive bientôt au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. Benjamin Garel est attendu début août. L’information est donnée par le si

Le lancement commercial du TCSP  sans cesse annoncé est annoncé par la Collectivité Territoriale de Martinique.  En attendant de pouvoir s’y embarquer, citons Sénèque : « C’est quand on n’a plus d’

Christian Ursulet, ancien Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé en Martinique, est actuellement à la retraite.

Un collectif de plusieurs associations s'est mobilisé le samedi 9 juin pour attirer l'attention des autorités sur le désastre sanitaire qui touche la Martinique avec l’

Tous les hommes sont-ils égaux ?  Widad Amra introduit par cette question son cri pour la Palestine.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »