Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Justice

L'ancien Président de la République encerclé par les affaires, est arrivé tôt mardi matin au siège de la police judiciaire à Nanterre (Hauts-de-Seine). Il va pouvoir s'expliquer sur son rôle dans l'affaire de trafic d'influence présumé,  soulevée après son placement sous écoute pendant plusieurs mois.

C'est une première dans les annales judiciaires françaises.

Depuis lundi, les enquêteurs de l'office anticorruption de la PJ ont placé en garde à vue Maître Thierry Herzog, le propre avocat de l'ex-président, mais aussi deux hauts magistrats, Gilbert Azibert, ex-avocat général à la chambre civile de la Cour de cassation, et Patrick Sassoust, qui tient les mêmes fonctions à la chambre criminelle de cette haute juridiction.

Les juges veulent établir les preuves d'entente occulte qui aurait été passée l'an dernier entre tous ces personnages, dans le but d'entraver la justice dans le dossier du financement occulte présumé de sa campagne présidentielle de 2007 par le chef de l'Etat libyen, le colonel Mouammar Kadhafi.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Pascal Eydoux, avocat au barreau de Grenoble, ou il a été bâtonnier de l’Ordre (2000-2001), a été élu président du Conseil National des Barreaux de France. 

C'est le journal "Le Parisien" qui publie l'information aujourd'hui, un voyageur en provenance de Martinique a été interpellé lundi 19 janvier à l’aéroport d’Orly, alors qu’il venait de récupérer u

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Après les récentes révélations de « Mediapart » sur les passeports dipl

Entre l'Espace Sud et la Société de restauration collective Datex, de Muriel Palandri, la justice tient la louche.

La Compagnie Foyalaise de Transport Urbain (CFTU), laisse régulièrement les usagers sur le bord des routes.

Pages

1 2 3 4 5 »