Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Une étude commandée par la Banque de développement des Caraïbes (BDC) basée à Barbade, a recommandé une refonte majeure de l'industrie du transport aérien régional et la mise en place d'une Association des compagnies aériennes de la CARICOM pour identifier les opportunités de réduction des coûts, créer de plus grandes synergies et augmenter les revenus. L'étude propose également la création d'une Autorité de la réforme du transport aérien pour aborder les questions stratégiques à long terme au niveau régional.

Les résultats de l'étude « Améliorer le fonctionnement du transport aérien dans la Caraïbe » ont été présentés lors d'un séminaire ce mercredi 20 Mai, dans le cadre de la 45ème Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Caribbean Development Bank (CDB) à Basseterre, St Kitts & Nevis.

La principale recommandation est une plus grande coopération entre les gouvernements régionaux et les transporteurs et avec d'autres compagnies aériennes étrangères ainsi qu’ une harmonisation des politiques et des opérations administratives et réglementaires.

L'étude portait sur le passé et le présent de l'industrie régionale du transport aérien et en particulier, la performance des compagnies aériennes appartenant à l'Etat : Caribbean Airlines; Air Jamaica; LIAT; Surinam Airways; Bahamasair; et Cayman Airways.

Pour assurer l'exhaustivité de l'analyse, l'étude a porté sur les 15 États membres à part entière de la CARICOM, deux membres de la CARICOM associés de l'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO), soit Anguilla et les îles Vierges britanniques et un membre associé non˗OECS, les îles Caïmans.

L'étude réalisée entre le dernier trimestre 2014 et Mars 2015, intervient dans le contexte particulier des compagnies aériennes qui continuent à enregistrer des pertes et des gouvernements actionnaires soumis à de fortes contraintes budgétaires, inquiets d'avoir à les soutenir indéfiniment. 

Il a été constaté que les compagnies aériennes régionales enregistrent systématiquement des pertes, avec l'ensemble des déficits cumulés pour Caribbean Airlines (CAL), LIAT et Bahamas Air (BA) estimé à environ 1 milliard de dollars.

En analysant les résultats, l’étude a tenu compte des efforts réalisés ailleurs dans le monde pour améliorer les performances des compagnies aériennes et elle fait plusieurs recommandations, comme par exemple :

Réformer la structure de gouvernance des compagnies aériennes pour assurer l'indépendance des conseils d'actionnaires.

L'augmentation de la participation des professionnels et l'amélioration de la transparence en ce qui concerne les nominations et rémunérations.

L'indépendance des conseils, une fois les objectifs et les cibles définis, considéré comme un autre impératif.

Pour les auteurs de l’étude, « les opérations dans l'isolement doivent cesser et une approche plus coopérative adoptée, avec d'autres compagnies aériennes étrangères et domiciliées.»

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Ti-Punch fait partie du patrimoine national martiniquais, une évidence que n’a pas démenti l’important public venu à l’Habitation Clément vendredi soir pour assister

Plus de 4000 travailleurs de la canne à sucre menacent de se mettre en grève,  après des semaines de négociations infructueuses pour obtenir des augmentations de salaire et des avantages sociaux.

Le Secrétariat a indiqué qu'au cours des deux dernières années, les États membres de la CARICOM ont entièrement été engagés dans les processus menant à la réuni

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles au

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Pages

1 2 3 4 5 »