Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

Muriel Jacquet-Crétide  a créé « SaNouYé Being Yourself  »,  une nouvelle ligne de vêtements pour femmes. Steve Gadet a rencontrée pour Freepawol, cette jeune  et prometteuse styliste de 33 ans,  qui tout en rires joyeux , décrit sa passion et imprime sa marque.

« Je suis heureuse quand une femme portant une de mes créations, sort de la cabine d'essayage et me dit :  "je me sens belle" ou "cela me met en valeur ».

 

Tu es créatrice de mode et tu as fondé la ligne de vêtements "SaNouYé Being Yourself ". Ce nom résonne très fort, d'où vient-il, que cherches-tu à faire avec ce beau projet ?

Tout d'abord permets-moi de te dire avant tout,  merci de t'être intéressé à ce que je fais. D'où vient ce nom ? J'ai voulu pour ma marque un terme fort pour parler de mes origines, du fait que je sois issue d'un métissage, que ceci est un atout pour déterminer qui nous sommes. C’est aussi ce que je cherche à travers mes créations,  en utilisant différents tissus venant d'ailleurs afin de créer des liens entre les cultures. Je ne sais pas si tu connais la chanson de Soft intitulée "Sa nou yé" interprétée par Fred Deshayes. J'ai eu la chance d'assister à un de ses concerts l'an dernier où il a chanté ce titre. Une révélation pour moi.  Le texte de cette chanson m'a rappelé à quel point il est important de connaître son histoire...tout simplement. Le but de ce projet est d'habiller tout type de femme, quelle que soit son origine, sa culture, avec des coupes actuelles et dans des tissus dont le maître-mot est couleur, comme tu as pu le remarquer :).  J'ai vraiment envie qu'à travers mes collections, la femme qui portera une de mes tenues se sente bien, belle, femme, mère, vivante: ce que l'on appelle chez nous les "potomitans".

Peux-tu, en quelques mots, nous dire qui tu es. D'où viens-tu,  où résides-tu et quel est ton parcours ?

Ouhlalaa! Parler de moi est un exercice difficile et compliqué. Je m'appelle donc Muriel et je suis une collectionneuse de boucles d'oreilles, de chaussures et vêtements, (paraît-il :). Je suis passionnée de musique et de danse notamment le Gwo Ka, la salsa, le hip hop, ect, ect.... et j'adore faire de la pâtisserie. Je suis née à Bondy dans le 93 mais j'ai grandi en Guadeloupe au Gosier et à Sainte-Rose. Je suis repartie pour faire mes études et actuellement je vis dans mon département de naissance. S'agissant de mon parcours, j'ai un Master en biologie moléculaire et je travaille actuellement en recherche clinique.

Tes vêtements sont vraiment beaux,  les couleurs,  les coupes,  la manière dont ils mettent en valeur celles qui les portent. Qu'est-ce qui t'inspire pour tes créations ?

Merci merci merci beaucoup… Je suis encore étonnée du résultat et de la réaction des gens pour être sincère avec toi. Ce qui m'inspire ?  Un peu de tout. J'aime me poser et observer les différents styles des personnes dans la rue. De plus, j'ai la chance d'avoir,  dans mon entourage,  des copines aux morphologies et styles différents. Je regarde beaucoup de magazines de mode, de défilés haute couture, je vais chercher l'information :). Je pense que mon inspiration est une association de tout cela...

Comment réagissent les femmes que tu habilles, les gens en général ?

De manière positive Fola. Je ne suis pas encore habituée. J'ai encore du mal à réaliser. Je suis hyper touchée car toutes les femmes sont ravies et ont des retours positifs. Je suis heureuse quand une femme portant une de mes créations,  sort de la cabine d’essayage et me dit :  "je me sens belle"  ou  "cela me met en valeur". Je suis fan de ce genre de réactions. Actuellement,  je prépare mon 1er défilé, j'ai fait plusieurs sessions d'essayages et j'ai reçu tellement de bonnes vibrations des filles qui ont accepté de me faire confiance,  sans avoir vu ce que je faisais au préalable. SaNouYé me permet de vivre une belle aventure humaine.

Quels sont les plus grands défis pour une créatrice de mode indépendante comme toi ?

Le premier mot qui me vient à l'esprit est "plaire". La notion de plaisir est importante, ce qui signifie qu'il faut que je travaille dans ce sens pour ne pas décevoir mes futures clientes. Réussir aussi à se démarquer des autres, être dans la tendance actuelle en conservant son authenticité, son originalité.

Es tu es en lien avec d'autres créateurs de mode ici et ailleurs ?

Lors de mon 1er shooting, j'ai collaboré avec une amie, créatrice en Guadeloupe de boucles d'oreilles et d'accessoires. Sa marque s'appelle Kéébo. Pour mon premier défilé, j'ai également décidé de m'entourer d'une créatrice pour les cheveux comme j'aime à l'appeler :): Elle a un tel amour pour le cheveu naturel, qu'elle le retranscrit à travers de belles coiffures. Je m’intéresse aux créateurs caribéens,  africains et américains. J''achète aussi beaucoup car j'aime  ce qu’on ne voit pas souvent...Je trouve extraordinaire de pouvoir faire quelque chose de ses mains et ce dans tous les domaines. J'ai en tête des collaborations avec certains artisans mais chut....lol !

Aurais-tu un message à faire passer aux femmes dans un premier temps, et aux hommes du pays ?

J'aimerais dire aux femmes de prendre soin d'elles, de se faire plaisir et de sourire à la vie,  même si ce n'est pas simple tous les jours. J'espère que SNY réussira grâce à un accessoire ou une tenue,  à participer à cette parcelle de bonheur. Quant à ces messieurs, je leur renvoie le même message s'agissant du bonheur. J'aime à penser que la femme ne va pas sans l'homme et vice et versa. Beaucoup d'hommes me demandent pourquoi je ne fais pas de modèles masculins mais j'espère que l'inspiration viendra un jour.

Où peut-on voir tes modèles et en acquérir ?

J'ai décidé de mettre en place des showrooms privés dans lesquels mes clientes viendront essayer et j'espère, se faire plaisir. Je les recevrai avec bonheur autour d'un café, d'un thé et de petites douceurs. S'agissant de la Guadeloupe et de la Martinique, je travaille pour avoir des points de vente, d'ailleurs si quelqu'un est intéressé par mes créations et aurait à sa disposition un espace de vente, il peut me contacter par mail ou par notre facebook. Mon site est en cours de construction et je vais mettre en place un mode de livraison par voie postale afin de pouvoir satisfaire tout le monde!

Contact : sanouye@sanouye.com

Merci beaucoup Muriel et longue vie à SaNouYé Being Yourself !!

 

 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Kévin O’Brian est aussi discret qu’il est talentueux. Le styliste et créateur antillais continue à grimper les marches du succès.

Un juge d'instruction a été saisi ce matin, mercredi 9 avril, pour diriger l'affaire du CEREGMIA, le laboratoire de recherches de l'Université Antilles Guyane.

Au moment où le dossier CEREGMIA confié à un juge d’instruction,  soulève toutes les rancœurs, toutes les manipulations, toutes les peurs et rage de celles et ceux qui ont bénéficié du système de d

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Pour ce deuxième jour du Biguine Jazz festival, le public n’a pas boudé son plaisir et il l’a montré.

Pour sa 16ème édition, le Festival Biguine Jazz a offert au public venu nombreux hier samedi 11 août à l’Hôtel Batelière, un spectacle époustouflant.

Martinique Transport l'a annoncé, les bus du TCSP transporteront des passagers dès ce lundi 13 août 2018.

Les Députés de Martinique Jean-Philippe Nilor, Josette Manin et Serge Letchimy ont signé la motion de censure présentée par les groupes parlementaires Nouvelle Gauche,

Le Parc Naturel Régional n'évoque pas la zénitude, loin de là. Depuis l'arrivée à sa tête du conseiller exécutif Louis Boutrin, le climat reste perturbé.

Pages

1 2 3 4 5 »