Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Présent au 36e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CARICOM, qui s’est tenu à Bridgetown (Barbade), le Président de la République d’Haïti, Michel Martelly, a dénoncé les déportations violentes de milliers d’Haïtiens illégaux par la République dominicaine.

Michel Martelly a lancé un appel aux Etats membres  de la CARICOM, de l’Organisation des Etats Américains et de l’Organisation des Nations Unies pour qu’elles demandent à la République dominicaine de « traiter les ressortissants haïtiens avec dignité, en respectant leurs droits conformément à tous les protocoles et toutes les conventions internationales et régionales existant en matière migratoire. »

Pour le Président haïtien,  « la communauté internationale ne peut garder le silence lorsque des personnes dont la force de travail a été exploitée pendant plusieurs décennies et qu’un beau jour on leur demande de débarrasser le plancher sans avoir la possibilité de toucher une pension, voir le droit à récupérer leur maigre patrimoine ».

L’Etat dominicain reste insensible aux appels des organisations des droits de l’homme et continue à pratiquer sa politique raciste envers les originaires d’Haïti. De nombreux appels au boycott de ce pays touristique se font entendre pour arrêter ces déportations inhumaines.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a quitté l'hôpital de Cuba, 10 jours après son arrivée sur l’île pour recevoir un traitement à cause d'un traumatisme à la jambe.

Mélissa, l’adolescente de 15 ans qui avai quitté le domicile familial depuis une semaine, sans donner de nouvelles, a été retrouvée mercredi chez une proche.

Le gouvernement des Bahamas a considéré comme  «malheureux» le commentaire qui aurait été fait par de hauts fonctionnaires de l'Association Grand Bahama des droits de l

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »