Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un post publié sous le profil « Forces de Sécurité Françaises » fait le buzz sur Facebook, où s’affichent le meilleur et le pire, depuis le passage de l’ouragan Irma. Ce témoignage annoncé comme étant celui d’un gendarme en poste à Saint-Martin, indigne, sans étonner vraiment.

En lisant ce post sur une page Facebook « Forces de Sécurité Françaises », comment croire que des gens qui ont un tel mépris pour les habitants des pays dits "d'outre-mer" peuvent assurer leur sécurité, ont envie de les aider, de les secourir ?  

Et si nous n’avions que le mépris que nous méritions, a force de subir, de ne pas voir que nous sommes capables de gérer notre propres affaires. A force de ne pas avoir confiance en nous-mêmes.

Et si nous étions capables d'arrêter de nous attribuer, comme le font nos ennemis, les défauts que les maîtres de la plantation nous ont entrés dans la tête pour mieux nous asservir ?

Irma nous démontre, une fois de plus, que nous ne sommes que des « Français » dont les pays assurent la grandeur coloniale de la France. Point barre.

Quel que soit le « département français »  de leur « outre-mer » où un ouragan frappera, ce sera le même traitement, la même manipulation, la même désinvolture au niveau de l’Etat français.

A travers son manque d’anticipation alors que l’ouragan dévastateur était annoncé, le message envoyé par l'Etat est clair : les colonies ne sont que des colonies. Il suffisait pour nous de le savoir, de ne pas l'oublier.

La suite n’est que blabla de désespoir face à notre rêve mal papaye, d’être des Français comme les autres.

Lisa David

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La Présidente de l’Université Antilles-Guyane, Corinne Mencé-Caster vient d’adresser un courrier (daté du 26 mai) à Fred Célimène, directeur du CEREGMIA, lui annonçant qu’il est "suspen

Plus de 20.000 personnes se sont rassemblées à Kingston dimanche après-midi,  lors d’une rencontre organisée par des groupes religieux sous l'égide d’un groupe de la société civile, nouvellement fo

Pages

« 245 246 247 248 249 »

Articles récents

Un vent de scandale souffle sur l’Université Antilles Guyane depuis que le rapport 2012 de la Cour des Comptes,  consacré à la gestion de l’UAG sur la période 2005-2010,  a été connu.

Pages

« < 244 245 246 247 248 »