Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Ce lundi matin, 5 janvier, le site d’information Mediapart comparaît devant le Tribunal correctionnel de Fort-de-France, pour diffamation, suite à une plainte des dirigeants du CEREGMIA. Fred Célimène son directeur et Kinvi Logossah le directeur-adjoint avaient porté plainte contre le site créé par Edwy Plenel, à la suite d’un article publié sur les détournements de fonds européens au sein de ce laboratoire de recherche. Des faits qui avaient été révélés par des rapports de la Cour des Comptes.

En avril 2014, une information judiciaire pour «escroquerie en bande organisée et détournements de fonds publics en bande organisée » a été ouverte dans cette affaire. L’article de Mediapart  publié un mois plus tard, le 19 mai,  a évidemment dérangé, la presse nationale française s’intéressant rarement aux eaux des Outremers, quand elles sont troubles.

Les dirigeants du CEREGMIA qui ont été suspendus de leurs fonctions à l’Université, et entendus par le SRPJ à cause de leur mise en cause dans cette affaire, se sont sentis diffamés et salis dans leur honneur. Depuis leur plainte en diffamation, pour laquelle l'audience avait été renvoyée une première fois, la justice a avancé au pas de sénateur dans le dossier des 10 millions de détournement. Si plusieurs protagonistes ont été entendus par les enquêteurs du SRPJ,  ce n'est que le 8 décembre dernier que le juge d'instruction a procédé à une perquition dans les locaux du CEREGMIA. 

Pour l'instant c'est la journaliste de Médiapart, Lucie Delaporte qui comparaîtra ce lundi devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France. 

Pour sa défense elle sera accompagnée de Maître Emmanuel Tordjman, du barreau de Paris, qui ne compte pas plaider sur le fond, mais soulever la nullité de la procédure.  Maître Philippe Edmond Mariette sera aux cotés des dirigeants du CEREGMIA, pour tenter de convaincre les juges de ne pas suivre les arguments de droit du défenseur de Médiapart.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Pascal Eydoux, avocat au barreau de Grenoble, ou il a été bâtonnier de l’Ordre (2000-2001), a été élu président du Conseil National des Barreaux de France. 

Le Bâtonnier actuel de l’Ordre des avocats, Maître Raphaël Constant informe que les avocats du Barreau de Fort-de-France se réuniront en Assemblée Gé

Le Mouvement International pour les Réparations (MIR), présidé par Garçin Malsa, tenait une conférence de presse à Fort-de-France le 23 mars dernier, dans le but d’informer sur la suite réservée à

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Déjà plus de 40 jours que les salariés du "Carrefour Market" du François sont en grève pour faire respecter leurs droits et obtenir une augmentation de salaire, pour am

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Pages

1 2 3 4 5 »