Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

La Compagnie Foyalaise de Transport Urbain (CFTU), laisse régulièrement les usagers sur le bord des routes. Les grèves ne se comptent plus dans cette entreprise où un récent mouvement de grève du personnel, a duré 16 jours, sans un maintien minimum du service public. A peine la reprise du travail annoncée le 25 novembre, les usagers de Fort-de-France et du Lamentin ont découvert le matin du lundi 10 décembre qu’aucun bus ne circulait pour cause de blocage opéré par un sous-traitant, Transcapital. Celui-ci réclame le remboursement d’une facture d’achat de bus. Et pour finir d’épuiser les usagers qui souffrent de ces arrêts répétés du transport public, la CSTM (Confédération Syndicale des Travailleurs Martiniquais) bloque les BHSN, ces bus du TCSP attendus plus de 10 ans par les Martiniquais et qui circulent enfin depuis août dernier. Trop c’est trop, Alfred Marie-Jeanne, président de Martinique Transport, à annoncé dans un communiqué qu’il « proposera au Conseil d’Administration qui se tiendra le lundi 17 décembre 2018, les modalités de résiliation de cette délégation de service public, devenue inopérante. ». Depuis quelques semaines, sur les réseaux sociaux, c’est ce que réclament de nombreux usagers en colère.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Confortés par leur proximité avec le PPM au pouvoir à la Région, les protagonistes des détournements de plus de dix millions de fonds européens du CEREGMIA, laboratoire

Serge LETCHIMY remet à Ségolène ROYAL le deuxième volet de son rapport pour « Accélérer la transition vers l’économie circulaire dans les départements, régions et collectivités d’Outre-mer ». 

Pages

« 230 231 232 233 234 »

Articles récents

Vendredi 31 janvier 2014 se tenaient les derniers préparatifs pour l’entrée dans la nouvelle année lunaire du cheval de bois, le soir même à minuit.  A Tahiti, le passage au nouvel an chinois se fê

Pages

« < 228 229 230 231 232