Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le LKP met l’Etat français et les responsables politiques guadeloupéens face à leur responsabilité dans la dégradation générale que connaît la Guadeloupe. L’état de catastrophe, annoncée déjà avant le grand mouvement social de 2009, se confirme. Les effets connus de l’empoisonnement au chlordécone sur la santé de la population, sans que des mesures soient prises pour la protéger et la soigner, fait monter la colère. Le long silence des politiques sur ce crime colonial, commis par l’Etat avec la complicité des grands planteurs de bananes, la répression syndicale, le chômage des jeunes, ont définitivement rompu la confiance et la rue risque bien de rappeler qu’ « un homme qui crie n’est pas un ours qui danse ».

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La grève des enseignants en Martinique qui dure depuis plus de deux mois, inquiète légitiment les parents qui pensent à la scolarité de leurs enfants.

Après les vigiles, les chiens, puis la police, les grévistes du Parc Naturel auront eu droit à toutes les indignités, qui éclairent le pays sous un mauvais jour.

Alfred Marie-Jeanne, président de l’autorité des transports, a rencontré une délégation de la Société Transcapital, en début de soirée ce jeudi, pour contribuer

Pages

« 2 3 4 5 6 »

Articles récents

Les salariés grévistes de chez Peugeot ont courageusement exprimé leur solidarité envers leur collègue Oswaldo Florimont frappé injustement d'un licenciement pour « fau

Olivier Montézume n'a pas déserté le cinéma à cause du confinement, il nous revient avec ses conseils.

Des faits de maltraitance sur une enfant dans un centre de protection de l’enfance, ont é

Pages

« < 2 3 4 5 6 »