Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L'Université des Antilles, donc les étudiants des Antilles, attendront encore que les politiques décident enfin, de leur permettre de travailler sereinement. La Commission Mixte Paritaire (CMP) n'ayant pas abouti à un compromis, il y aura une nouvelle lecture du texte voté le 19 février, au Sénat et à l'Assemblée Nationale, qui aura le dernier mot. Qu'importe, Victorin Lurel se sent toujours « en responsabilité » face à l'avenir de cette jeunesse antillaise. Serge letchimy attire l'attention de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, « sur le retard pris pour  l’installation des instances d’administration de cette institution majeure pour la Martinique. Cette situation est fortement préjudiciable pour l’ensemble de la communauté universitaire tant en Guadeloupe qu’en Martinique, notamment en ce qui concerne l’attribution des moyens financiers.» 

 

 

 

 

Communiqué de Victorin Lurel :

Monsieur Victorin LUREL, membre titulaire de la commission mixte paritaire (CMP) chargée de proposer un texte sur le projet de loi portant sur l’université des Antilles qui s’est réunie ce jour, prend acte de l’échec de cette dernière faute d’accord entre les représentants de l’Assemblée nationale, à majorité de gauche, et ceux du Sénat, à majorité de droite.

En raison de l’échec de cette CMP, le Sénat et l’Assemblée nationale seront amenés à réexaminer le projet de loi et l’Assemblée nationale votera, en dernier ressort, la version définitive du texte de loi conforme à la version votée le 19 février 2015.

En responsabilité et en soutien total à la position du Gouvernement réaffirmée ce jour par Madame la Ministre Najat VALLAUD BELKACEM en réponse à une question au Gouvernement, Monsieur Victorin LUREL défendra ainsi, lors du prochain passage au Parlement, le texte d’équilibre issu de l’Assemblée nationale qui consacre le principe de libre élection des vice-présidents de pôles, seul garant de l’unité et du rayonnement de l’Université des Antilles.

Au vu de la constance et de la fermeté du Gouvernement, Monsieur LUREL reste ainsi pleinement confiant quant à l’issue de ce dossier. Il espère, en outre, que cette discussion intervienne dans les plus brefs délais afin de ne pas compromettre la prochaine rentrée universitaire et la réputation de cet établissement.

Communiqué de Serge Letchimy 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Pendant des années les Martiniquais pouvaient voir partout sur les routes des panneaux payés avec l’argent public, indiquant « La Martinique avance. » Installés par le

Dans un climat d’agressivité volontairement instauré par certains syndicalistes, le mouvement de grève s’est poursuivi ce lundi dans

A peine les élections municipales passées et le maire Pierre Samot réélu à 80 ans avec 51,57 % des suffrages, une hausse des impôts de plus de 15%, était lachée sur la tête des électeu

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Au moment où la Martinique semble être le lieu que le gouvernement a choisi pour accueillir tous les malades du Covid-19, contaminés sur les navires de croisière qui pa

Dans son allocution aux Français concernant l’épidémie du Covid-19 qui frappe la France, le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé que dès lundi 16 mars

Pages

« < 1 2 3 4 5 »