Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

 

La volonté de Louis Boutrin, conseiller exécutif de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) et à ce titre, président du Parc Naturel Régional de Martinique, de licencier le Directeur Général des Services, Ronald Brithmer, soulève partout de l'incompréhension. La compétence de la victime de l'élu est reconnue par toutes celles et ceux qui ont eu l'occasion de travailler avec lui. Le prétexte d' « Insubordination » évoqué par Louis Boutrin ne convainc personne et le Directeur Général des Services rencontre de nombreux soutiens, pas seulement du coté syndical. Des élus politiques ont signé une motion de soutien au DGS. Sauf ceux de la majorité à la CTM, même si on sait qu'ils sont nombreux à s'indigner de l'autoritarisme incontrôlé de leur collègue. Leur silence reste quand même inquiétant dans une démocratie.

Le combat continue !

La CDMT félicite les camarades mobilisés depuis quelques jours en nombre croissant aussi bien au sein du Parc qu’en dehors.

Lucidité, courage solidarité sont les valeurs essentielles du mouvement syndical. La présence à nos côtés d’autres organisations syndicales est un réconfort précieux. Nous y sommes très sensibles.

Face aux grincheux spécialistes en dénaturation de notre combat, nous rappelons nos objectifs : Défendre les droits, les intérêts et la dignité de tout le personnel du Parc, pour lesquelles nous nous donnons en général depuis longtemps, et participer au combat global des travailleurs rudement attaqués en ce moment dans les ordonnances Macron.

Notre mobilisation actuelle a permis déjà d’obtenir quelques avancées, mais la question du DGS Ronald Brithmer demeure entière. Elle fait aujourd’hui la Une de l’actualité (après Irma bien sûr). Le sort d’un responsable qui a mis ses compétences, son ardeur au travail et sa grande motivation pour le patrimoine, au service du Parc, ne peut laisser indifférent.

En revanche, on s’interroge avec perplexité, sur ce qui anime le Président du Conseil Syndical du Parc : politicaillerie mesquine ? Animosité personnelle ? Autoritarisme ombrageux en mal d’affirmation ? Chacun va de son interprétation et personne n’est sûr de comprendre vraiment… ­Toujours est-il que le soi-disant « entretien préalable pour licenciement » a tourné court : Il a été facile à l’intéressé de réduire à néant l’accusation d’insubordination ». Ecrire qu’on ne peut exécuter une tâche dans les conditions et délais donnés, souligner que la lutte contre les dérives financières est une priorité importante, c’est montrer non pas de l’insubordination, mais le sens de la bonne administration, correspondant d’ailleurs aux préoccupations répétées sur tous les tons par Alfred Marie-Jeanne,  qui reste après tout le Président du président Boutrin.

Devant la vacuité de l’accusation, ou en tout cas de son caractère exagéré, le Président du Parc estime nécessaire d’ajouter pour la presse et dans une conférence donnée, le jour même, une curieuse et extravagante insinuation que le DGS aurait perçu frauduleusement une prime illégale. Cet ajout n’est pas seulement erroné. Il est un aveu de la criante insuffisance de l’argument, ayant servi pour prôner la peine capitale du licenciement pour Ronald Brithmer.

Monsieur Boutrin réserve sa position définitive. Il s’est engagé à revoir la CDMT avant.

Le retrait pur et simple de toute mesure de sanction contre le DGS est la seule façon de sortir de l’impasse, le seul moyen du retour de la sérénité au PNRM.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le « Canard Enchaîné » révèle que sous les mots déguisés en colère, du chef du patronat français Pierre Gattaz, se cache un cri de joie.

On n’a jamais vu ça : Une conférence de presse pour tenter de lyncher publiquement un salarié qu’on tente de licencier pour « insubordination. » Louis Boutrin l’a fait.

La grève déclenchée au Parc Naturel de Martinique à cause du licenciement du Directeur Général des Services, par le président élu de la CTM, Louis Boutrin, dure depuis

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Comme aux heures sombres de l’histoire esclavagiste en Martinique, Louis Boutrin a choisi des vigiles accompagnés de chien, pour terroriser les grévistes du Parc Nature

Ce mercredi 15 novembre, deuxième jour de la séance plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique commencée hier, sera abordé à l'ordre du jour, au point 64, l

La centrale bagasse-biomasse ALBIOAMA n’est plus seulement une menace pour l’environnement, elle est en train de devenir une fumée polluante qui envahit le monde politi

Une grande glacière blanche occupe la scène, les danseurs ne la quittent pas des yeux. Elle semble les attirer, les inquiéter, occuper leur esprit.

La grève déclenchée au Parc Naturel de Martinique à cause du licenciement du Directeur Général des Services, par le président élu de la CTM, Louis Boutrin, dure depuis

Pages

1 2 3 4 5 »