Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Septembre 1870,  sera commémoré cette année comme d’habitude, par plusieurs Partis et Mouvements (CNCP MIM PALIMA PCM RDM), pour se rappeler l’insurrection du Sud de la Martinique.  Pour ne pas oublier les héros de notre histoire coloniale, rythmée par les relents racistes et ségrégationnistes de l’époque esclavagiste. Quand survient l'insurrection, l’abolition de l’esclavage est prononcée depuis 22 ans, mais les préjugés raciaux demeurent, le pouvoir béké sévit, la justice aux ordres des possédants est féroce. C’est dans ce contexte d’injustice qu’éclate l’insurrection à  Rivière Pilote pour s’étendre dans le Sud du pays.

Un Européen habitué du cercle très fermé du clan béké brutalise Léopold Lubin, un jeune Noir, qui porte plainte. Mais comme il fallait s’y attendre, l’affaire est classée sans suite et Lubin décide de se faire justice lui-même deux mois plus tard, en rouant de coups son agresseur. Lubin sera lui condamné à cinq ans de bagne, par un jury acquis au clan béké et comptant dans ses rangs un certain Codé, monarchiste et pro-esclavagiste. La population Noire, avec Louis Telga en tête,  réclame la libération de Lubin, pendant que Codé se vante de son rôle dans la condamnation de la victime de l’Européen. La révolte éclate et elle est écrasée dans le sang par les troupes de marine, aidées de volontaires Blancs.

 

                                                    

              

                                                    

                                                    

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Au moment où le dossier CEREGMIA confié à un juge d’instruction,  soulève toutes les rancœurs, toutes les manipulations, toutes les peurs et rage de celles et ceux qui ont bénéficié du système de d

Plusieur organisations syndicales se sont réunies pour soutenir le projet de la communauté universitaire de Martinique et elles demandent à la Région le respect du principe de consultation des orga

Aux étudiants retardataires, il reste encore trois semaines, pour déposer vos demandes d'aides. 

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La commémoration de la libération des esclaves le 22 mai 1848 en Martinique, a été salie à Sainte-Philomène, lieu historique de la révolte dans la commune du Prêcheur.

Cuba est endeuillé après l'accident d'avion qui s'est produit ce 18 avril 2018, aux environs de midi. Une centaines de victimes est à déplorer.

Un héritage peut virer au cauchemar. La maison obtenue peut cacher des fissures où une invasion de thermites.

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Pages

1 2 3 4 5 »