Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes
Tags: 

La compagnie aérienne régionale LIAT a annoncé son intention de prendre des mesures drastiques après ses efforts restés infructueux  pour convaincre d’autres pays des Caraïbes d’entrer dans son capital. Une décision prise à la suite d’une réunion entre les quatre pays actionnaires (Antigua, Barbade, Dominique et Saint-Vincent), qui s’est tenue jeudi à Barbade.  Le Président du Conseil d’Administration, Jean Holder, a déclaré que dans un délais de 100 jours,  un plan de restructuration sera mis en place car il y va de la survie de la compagnie.

A l’occasion d’une conférence de presse,  Jean Holder a  ajouté «  Nous devons jeter un regard sans concession sur la rentabilité de certaines lignes. Nous avons fait appel à des experts pour nous aider à approfondir  cette question, mais il est évident que la LIAT ne peut pas continuer à assurer des vols quotidiens dans 21 pays des Caraïbes , offrant près de 1000 vols par semaine quand seulement quatre pays  ont investi pour ce service.

La Compagnie, à cours de liquidité,  ne veut plus dans ces conditions assurer ces prestations qui s’apparentent à une forme  de service public, au détriment de la rentabilité commerciale.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Caribbean Airlines (CAL) va t’elle voler jusqu’à Saint-Vincent-et-les-Grenadines qu’elle envisage d’ajouter  parmi ses destination dans les Caraïbes ?

L'économie de la Barbade devrait croître de 2% l'an prochain, selon la Banque centrale qui constate que les mesures d'ajustement budgétaire ont ré

Un incendie soupçonné d'être d'origine criminelle, a  détruit mercredi soir un bâtiment abritant des équipements importants de communication de l'aviation civile, à l'aéroport international Charles

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »