Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, génère de hautes vagues depuis quelques semaines et risque de couvrir son bilan d'une épaisse écume. La lettre ouverte que les élus du Conseil d’Administration du CMT lui adressent, sonne comme un avis de vigilance sécheresse, pour de long mois.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Dans la même rubrique...

L'État islamique (IS), un groupe rebelle islamiste revendiquant l'autorité religieuse, politique et militaire sur tous les musulmans du monde entier, a piraté

Par lettre en date du 12 Mai 2015, le Chef de Cabinet de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur m'informe que : « Le ministre, qui a pris connaissance de votre correspondance avec attention, m'

Le Collège communautaire des îles Turks et Caicos ( Turks & Caicos Islands Community College TCICC) a remporté le prix du Colloq

Pages

« 224 225 226 227 228 »

Articles récents

Le rapport de la Cour des Comptes qui révèle une utilisation plus que suspecte de l'argent public par le CEREGMIA (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique

Margaret Papillon est née sous la dictature Duvaliériste.

Un vent de scandale souffle sur l’Université Antilles Guyane depuis que le rapport 2012 de la Cour des Comptes,  consacré à la gestion de l’UAG sur la période 2005-2010,  a été connu.

Pages

« < 224 225 226 227 228 »