Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, génère de hautes vagues depuis quelques semaines et risque de couvrir son bilan d'une épaisse écume. La lettre ouverte que les élus du Conseil d’Administration du CMT lui adressent, sonne comme un avis de vigilance sécheresse, pour de long mois.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Dans la même rubrique...

Le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique informe les usagers de la route que des mesures particulières seront prises pour permettr

En collaboration avec la mairie du Vauclin la Collectivité Territoriale de Martinique organise, les mercredi 17 et jeudi 18 août, une opération de sensibilisation aux r

Pages

« 222 223 224 225 226 »

Articles récents

Dans la tempête qu’elle traverse la tête haute, sans flancher, Corinne Mencé-Caster, la Présidente de l’Université,  peut compter sur la solidarité des étudiants, mais aussi de p

Que peut-on demander à un élu, à un Parlementaire pour qui on a voté, sinon de s’occuper de la vie du pays, des réalités quotidiennes de ses électeurs ?

Avec cette lettre ouverte, Dominique Aurélia, Vice-présidente déléguée aux Relations internationales de l’UAG, a lancé un mouvement de solidarité autour de la Présidente de l'Université Antilles Gu

C’est en empruntant les couvertures d’un livre pour enfants, «Martine»,  que des adultes, enseignants, à l’Université Antilles Guyane, ont choisi d’insulter une femme, Corinne Mencé-Caster, la Prés

Pages

« < 222 223 224 225 226 »