Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Toutes les prisons de l’Outre-mer sont inhumaines. Personne ne l’ignore.  Les prisons en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, en Nouvelle Calédonie… sont surpeuplées et les conditions de vie des détenus indignes. Les syndicats de surveillants ont tiré la sonnette d’alarme pendant des années, sans toujours être entendus. Le Contrôleur Général des prisons, des missions parlementaires ont été envoyés, tous ont rendu des rapports accablants.  

En Martinique la surpopulation de la prison de Ducos fait craindre l’explosion à tout moment. Bagarres et agressions rythment la vie. Pour les plus jeunes, le manque d’activités  transforme la détention en stage de récidive. Dans un rapport de 2012,  l’OIP (Observatoire International des Prisons) a constaté les conditions de vie indigne imposées aux prisonniers. Ils dorment sur des matelas posés au sol dans des cellules de 9 mpour 4 détenus, avec pour visiteurs de nuit, « cafards, rats et autres nuisibles".  Une situation dénoncée dans une pétition de plus de 130 détenus, adressée à l’Observatoire des prisons en mai 2012. Pourtant  dès 2009 un rapport de visite du  Contrôleur Général des lieux de privation signalait : le « taux d’occupation des parties réservées aux hommes, de 208% lors de la visite, entraine une promiscuité́ inacceptable et des conditions de vie unanimement dénoncées. Des matelas supplémentaires sont posés au sol pour accueillir tous les détenus. »

En Nouvelle-Calédonie des détenus ont qualifié la prison de « bagne post colonial ». Une délégation de parlementaires français qui s’est rendu sur place en janvier 2010, lui a décerné « la palme de la prison la plus pourrie de la République ». En 2012  ce sont 121 détenus de la prison « Camp Est » qui ont été indemnisés par l’Etat, à cause de leurs conditions de détention.

Avant que Christiane Taubira n’arrive à la Justice,  L’USTKE  (Union Syndicale des Travailleurs Kanakak et Exploités) proposait déjà des solutions à la surpopulation qui entraîne violences et récidive. Depuis des années, le syndicat  propose que soient privilégiées les peines alternatives, en particulier des Travaux d’Intérêt Général (TIG) exécutés en tribu et en collaboration avec les autorités coutumières locales (chefferies). Exemple, le « nettoyage des cours de chefferies ; la réparation des dommages causés à autrui, sous le contrôle du chef ; faire et nettoyer les champs des anciens, des handicapés ou malades ; l’entretien des terrains de sport de la tribu…  Des réponses plus respectueuses de la culture mélanésienne et visant à désengorger Camp-Est.

En Guadeloupe, 155 détenus ont signé une pétition pour dénoncer les conditions d’incarcération au centre pénitentiaire  de Baie-Mahault.  Là aussi des matelas sont posés à même le sol pour combler le manque de lits. Les violences et bagarres sont quotidiennes. Au cours de l’année 2013 un détenu a été tué et il y a eu deux tentatives de meurtres dans le quartier des mineurs. Les surveillants subissent aussi des agressions et ils ne savent plus quoi faire pour stopper les trafics à l’intérieur de la prison.

Le Tribunal Administratif de Marseille,  puis un arrêt du Conseil d’Etat en date du 14 Décembre exigeaient de l’administration pénitentiaire qu’elle procède en urgence à la dératisation et désinsectisation de l’ensemble de la prison des Baumettes sous 10 jours ». L’OIP indiquait à l’Etat que « la situation dans la plupart des prisons d’Outre-mer, connue depuis de nombreuses années, doit impérativement faire l’objet de mesures similaires, en urgence également, car elle porte tout autant atteinte à la santé des personnes qui y sont détenues, à leurs droits fondamentaux, et constitue une exposition à des traitements inhumains et dégradants en contradiction avec l’article 3 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».

Une situation alarmante dans tous les Départements et Territoires d’Outre-mer.

Un rapport parlementaire de janvier 2013, en conclusion des travaux d’une mission d’information  sur les moyens de lutte contre la surpopulation carcérale, souligne « le cas extrême des outre-mer » :

     « Dans les outre-mer, l’ensemble du parc pénitentiaire souffre d’une surpopulation chronique, comme en attestent les chiffres régulièrement publiés par Pierre Victor Tournier, issus des données fournies par l’administration pénitentiaire.  Au 1er décembre 2012, les maisons d’arrêt connaissaient un taux moyen d’occupation de 143,2 % et les établissements pour peines de 117,7 %. Dans les premières, 45 % des personnes détenues étaient en surnombre et 23 % l’étaient dans les seconds.

     Les taux d’occupation des établissements pénitentiaires illustrent avec force la gravité de la situation propre aux collectivités et départements ultramarins.

Au 1er juillet 2012, ces taux atteignaient 223 % à la maison d’arrêt de Majicavo (Mayotte), 234 % au quartier maison d’arrêt de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) et 306 % au quartier maison d’arrêt de Faa’a Nuutania (Polynésie). Au quartier centre de détention de Faa’a Nuutania, ce taux s’élevait à 233 % (24). Les pourcentages de « détenus en surnombre », dont la mission n’a pas connaissance, se révèleraient très probablement plus élevés encore.

     À l’occasion de leur audition par la mission, les représentants de la section française de l’Observatoire international des prisons ont insisté sur l’ampleur du surpeuplement des prisons outre-mer. Celui-ci s’explique, plus encore qu’en métropole, par l’insuffisance criante de places de prison ainsi que par la difficulté, voire l’impossibilité, de procéder à des transfèrements de personnes incarcérées compte tenu de l’éloignement géographique qu’ils impliqueraient.

     L’unique centre pénitentiaire de Nouvelle-Calédonie (230 789 habitants d’après le recensement de 2004) a par exemple vocation à recevoir les prévenus et les condamnés de l’ensemble du territoire. Il en est de même pour le centre pénitentiaire de Remire-Montjoly, situé en Guyane. Faute de capacités d’accueil suffisantes dans les établissements situés outre-mer, 250 ultra-marins seraient incarcérés en métropole, d’après les représentants de la section française de l’Observatoire international des prisons.

     Depuis quelques années, la surpopulation carcérale a pris une dimension extrêmement préoccupante, en métropole et encore davantage outre-mer. »

Vous avez dit outre-mer ?  On pourrait sans se tromper écrire « en métropole et encore davantage en colonie.» La justice britannique décide de bloquer l’extradition d’un Dominicain accusé d'avoir organisé l'importation de 80 kilos de cocaïne en Guadeloupe et soupçonné d'avoir fait passer des armes,  justifiant sa décision par « les conditions de vie dans les prison du département d’outre-mer, qui ne respectent pas les droits de l'homme (Le Monde 08.05.2014).  Londres nous renvoie bien à notre situation de pays sous-développé, entièrement à part du pays des droits de l’homme.

Pour Londres, les prisons de Guadeloupe sont « inhumaines »  "Le Monde" -  08.05.2014 

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La Présidente de l’Université Antilles-Guyane, Corinne Mencé-Caster vient d’adresser un courrier (daté du 26 mai) à Fred Célimène, directeur du CEREGMIA, lui annonçant qu’il est "suspen

Septembre 1870,  sera commémoré cette année comme d’habitude, par plusieurs Partis et Mouvements (CNCP MIM PALIMA PCM RDM), pour se rappeler l’insurrection du Sud de la

Le dossier du CEREGMIA ne finit plus d’occuper l’actualité.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »